Syrie: dix combattants pro-régime tués dans des raids turcs près d'Afrine

Beyrouth - Dix combattants pro-régime ont été tués mercredi dans le nord-ouest de la Syrie, dans des frappes aériennes de la Turquie visant leur barrage de contrôle près de l'enclave kurde d'Afrine, a indiqué l'Observatoire syrien des droits de l'Homme (OSDH).

Le barrage se trouve sur l'unique route reliant la ville d'Afrine dans l'enclave kurde, au territoire adjacent sous contrôle du régime de Bachar al-Assad, où se trouve notamment les localités de Nobol et Zahraa, selon l'OSDH.

"Le barrage qui a été visé se situe sur la route des déplacés qui quittent la ville d'Afrine en direction de Nobol et de Zahraa", selon le directeur de l'OSDH, Rami Abdel Rahmane.

Le barrage a été récemment érigé, pour entraver les activités des passeurs qui exigent des sommes faramineuses des civils de l'enclave d'Afrine pour leur permettre de quitter le territoire kurde de manière clandestine, selon l'OSDH.

La Turquie a lancé le 20 janvier avec des supplétifs syriens une vaste offensive dans l'enclave kurde d'Afrine, située à sa frontière.

L'objectif est de chasser de la frontière la milice kurde des Unités de protection du peuple (YPG), considérée par Ankara comme un groupe "terroriste" même si ses combattants sont des alliés précieux de Washington dans la lutte antijihadiste.

L'armée turque a annoncé mardi avoir encerclé la ville d'Afrine. Un porte-parole des YPG, Birusk Hasakeh, présent dans Afrine, a nié que la ville soit entièrement assiégée, mais a déclaré que le dernier accès permettant d'en sortir était la cible de violents bombardements.


(©AFP / 14 mars 2018 09h37)
News les plus lues