Syrie: les opérations contre les "terroristes" dans la Ghouta orientale vont continuer, selon l'Iran

Téhéran - L'Iran, grand allié du régime syrien, a affirmé dimanche que l'offensive contre des groupes "terroristes" allait se poursuivre dans la Ghouta orientale, fief rebelle assiégé, au lendemain du vote d'une résolution à l'ONU réclamant un cessez-le-feu.

"Comme l'indique (la résolution), des zones de la périphérie de Damas qui sont aux mains de (groupes) terroristes ne sont pas concernées par le cessez-le-feu et les offensives et le nettoyage de l'armée syrienne vont se poursuivre", a déclaré le chef d'état-major de l'armée, le général Mohammad Bagheri, cité par l'agence officielle Irna.

Dans ce texte adopté à l'unanimité samedi après de longues négociations, le Conseil de sécurité demande la mise en place d'un cessez-le-feu de trente jours en Syrie pour permettre la distribution d'aide humanitaire et l'évacuation des blessés.

"Nous respectons cette résolution qui est une décision internationale (...) et le gouvernement syrien le respecte aussi", a ajouté le général Bagheri.

Selon lui "le territoire syrien doit être nettoyé des groupes terroristes au cours des prochains mois pour que les Syriens puissent vivre dans le calme".

Le régime syrien qualifie de "terroristes" les jihadistes mais aussi les rebelles soutenus par l'Occident.

L'Iran soutient politiquement, financièrement et militairement le régime syrien en envoyant sur place des "conseillers militaires" et des "volontaires" iraniens mais aussi afghans et pakistanais pour épauler l'armée syrienne.

Sept jours de frappes aériennes et de tirs d'artillerie dans la Ghouta orientale ont tué 519 civils, dont une centaine d'enfants, selon l'Observatoire syrien des droits de l'Homme (OSDH).


(©AFP / 25 février 2018 13h34)
News les plus lues