Temenos: hausse des résultats annuels et du dividende

(développement)

Zurich (awp) - Le développeur de logiciels bancaires Temenos a enregistré en 2017 des résultats en nette hausse, tiré par toutes les régions. Pour l'année en cours, le groupe genevois anticipe également une progression notable de ses résultats, annonce-t-il mardi soir après la clôture.

"Je suis satisfait avec notre performance au 4e trimestre au cours duquel les affaires ont continué d'accélérer. Nous venons de terminer l'année dans une très forte position, avec une croissance à deux chiffres dans toutes nos régions", a fait remarquer le directeur général du groupe, David Arnott, cité dans le communiqué.

L'entreprise se félicite également d'avoir gagné des contrats auprès nombreuses banques importantes, dites tier 1 et tier 2. Au total, elle compte 65 nouveaux clients.

En 2017, les ventes se sont inscrites en hausse de 16% à 736,7 mio USD, et les celles dégagées par les licences ont presque augmenté d'un quart (23%) à 316,1 mio USD.

Le bénéfice opérationnel (Ebit), non IFRS, s'est pour sa part apprécié de 20% à 223,5 mio USD. La marge afférente a pris 1 point de pourcentage à 30,3%. Fort de ces bons résultats, le conseil d'administration proposera un dividende de 0,65 CHF par titre, soit une augmentation de 18%, selon le communiqué.

Sur le seul 4e trimestre, les ventes ont pris 22% à 232,6 mio USD et les recettes générées par les licences ont bondi de 29% à 118,3 mio USD. Quant à l'Ebit non IFRS, il s'est adjugé 17% à 87,6 mio USD.

Le bénéfice par action (EPS) au 4e trimestre s'est inscrit à 1 USD.

Le chiffre d'affaires total, les recettes licences du 4e trimestre sont supérieurs aux attentes des analystes consultés par AWP tandis que les autres résultats sont conformes aux attentes.

RÉSULTATS ATTENDUS EN HAUSSE

Temenos a également annoncé avoir réalisé un "solide" début d'année. Le premier trimestre devrait engranger une croissance supérieure à celle de 2018, a complété la direction lors de la conférence téléphonique.

Pour 2018, le groupe anticipe une avancée des ventes non IFRS entre 10 et 13% hors effets de change tandis que les recettes de licences uniquement devraient s'apprécier de 13,5% à 18,5%. En outre, l'Ebit devrait osciller entre 255 et 260 mio USD.

Mardi, le titre a fini en baisse de 1,75% à 117,60 CHF dans un SPI aussi en repli de 0,76%.

Selon Baader Helvea, les résultats du 4e trimestre sont conformes aux attentes du marché, cependant l'analyste pointe du doigt la faiblesse des revenus générés par la maintenance sur la période 2015-2017.

Le spécialiste s'interroge sur la nature de la croissance communiquée par l'entreprise. "Nous pensons que la progression sous-jacente des licences est inférieure à celle annoncée et cela pose la question de la valorisation actuelle (élevée) du titre", commente-t-il.

Les chiffres rapportés ne racontent pas l'histoire en intégralité, estime la banque.

lk/rp

(AWP / 13.02.2018 19h01)
News les plus lues