Toshiba: cession des puces-mémoires autorisée, transaction prévue le 1er juin

Tokyo - Le conglomérat industriel japonais Toshiba a annoncé jeudi soir à Tokyo avoir obtenu les validations requises pour boucler la cession de sa société affiliée de puces-mémoires, Toshiba Memory, au consortium mené par le fonds américain Bain Capital.

"Les deux parties ont confirmé que toutes les autorisations nécessaires au regard des règles de la concurrence ont été obtenues et que toutes les conditions sont désormais réunies pour boucler la transaction, ce qui est actuellement prévu le 1er juin", a écrit le groupe dans un communiqué.

Même s'il ne le précise pas ce jour, Toshiba attendait l'approbation par les autorités chinoises, qui prennent souvent plus de temps que leurs homologues pour valider ce genre de grosses opérations dans des domaines jugés sensibles.

La levée du dernier obstacle retire une belle épine du pied de Toshiba qui, initialement, devait en avoir fini au terme du précédent exercice comptable, soit en mars dernier.

La décision de vendre l'activité lucrative (mais aussi onéreuse) des puces-mémoires avait été prise à la suite d'une série de scandales qui ont laminé les finances du groupe. Il risquait la radiation de la Bourse de Tokyo s'il restait insolvable au 31 mars 2018. Finalement, même sans avoir bouclé la vente à cette échéance, Toshiba a réussi à se tirer d'affaire en cédant des droits de créances de sa filiale nucléaire américaine Westinghouse après son dépôt de bilan.

Toshiba, qui a longtemps hésité avant de choisir le repreneur de son activité de mémoires (en raison d'un conflit avec son partenaire SanDisk, sous la coupe de Western Digital), indique qu'il précisera ultérieurement les termes exacts de la transaction.

Il devrait néanmoins conserver un pied dans Toshiba Memory, société spécialisée dans les puces-mémoires utilisées dans un nombre grandissant d'appareils numériques, des smartphones aux ordinateurs en passant par les disques durs SSD, les enregistreurs audio, etc. L'activité des puces-mémoires de Toshiba domine ce marché avec le sud-coréen Samsung.

kap/eb

TOSHIBA

SANDISK

WESTERN DIGITAL

SAMSUNG ELECTRONICS


(©AFP / 17 mai 2018 12h27)
News les plus lues