Total étend son programme de réduction de coûts jusqu'en 2020

Paris - Total va continuer au moins jusqu'en 2020 ses efforts pour réduire ses coûts dans un marché pétrolier en meilleure forme mais qui reste incertain, a annoncé lundi, Patrick Pouyanné, le PDG du géant pétrolier français.

"Nous étendons notre programme de réduction de coûts jusqu'en 2020" pour atteindre 5 milliards de dollars d'économies à cette date, contre 4 milliards de dollars prévus l'an prochain, a déclaré Patrick Pouyanné, lors d'une présentation devant des investisseurs.

Comme tous ses concurrents, Total avait entamé un vaste programme de réduction de ses coûts il y a trois ans lorsque les cours du pétrole ont considérablement et durablement baissé.

Après avoir dépassé les 100 dollars le baril en 2014, les cours de l'or noir sont tombés sous les 30 dollars avant de remonter ces dernières semaines autour de 50 dollars, notamment grâce aux efforts de l'Opep et d'autres pays pour réduire leur production.

Grâce à la remontée des prix de l'or noir, Total a vu ses résultats s'améliorer depuis le début de l'année avec un bénéfice ajusté des éléments exceptionnels en hausse de 14% à 2,5 milliards de dollars au deuxième trimestre.

Cette année, Total va aussi dépasser son objectif de 3,5 milliards de dollars d'économies et atteindra 3,6 milliards de dollars, a indiqué le directeur financier du géant pétrolier, Patrick de La Chevardière.

Les efforts de Total ont également porté ces dernières années sur ses investissements. Attendus entre 14 et 15 milliards de dollars cette année (hors acquisition de ressources), ils seront finalement contenus à 14 milliards de dollars.

Le groupe a confirmé son objectif de les maintenir entre 13 et 15 milliards de dollars par an entre 2018 et 2020, en incluant l'acquisition de la société d'exploration-production danoise Maersk Oil pour 7,45 milliards de dollars, annoncée cet été.

Total a par ailleurs achevé son programme de cessions de 10 milliards de dollars, a précisé le directeur financier.

"Nous continuons à maintenir une forte discipline", dans la gestion de l'entreprise et le contrôle de nos opérations, a insisté M. Pouyanné, confirmant par ailleurs l'ambition de Total de voir croître sa production de 5% par an en moyenne sur la période 2014-2020, grâce notamment au lancement de nombreux projets.

mhc/ef/ide

TOTAL

A.P. MOELLER-MAERSK


(©AFP / 25 septembre 2017 12h21)