Total: les résultats tirés par les cours du pétrole et une production record

Paris - Total a annoncé jeudi un bénéfice net en baisse au premier trimestre en raison d'éléments exceptionnels, mais son bénéfice ajusté, très suivi par les investisseurs, a progressé grâce à la hausse des cours du pétrole et une production record.

Le bénéfice net du producteur de pétrole et de gaz a reculé de 7% à 2,64 milliards de dollars sur les trois premiers mois de l'année.

Il a souffert d'une base de comparaison défavorable après la vente au fonds d'investissement américain Carlyle, finalisée l'an dernier, de sa filiale allemande de chimie de métallisation Atotech, pour un montant de 3,2 milliards de dollars.

Le bénéfice net ajusté, un indicateur très suivi par le marché qui exclut des éléments volatils et exceptionnels, a en revanche progressé de 13% à 2,88 milliards de dollars, en ligne avec les attentes des analystes.

Total a profité de la remontée des cours du pétrole. Le Brent a atteint une moyenne de 67 dollars le baril sur le trimestre contre près de 54 dollars un an plus tôt, "porté par une demande soutenue, le respect des quotas OPEP-non OPEP et les tensions géopolitiques", a rappelé le PDG de Total, Patrick Pouyanné, cité dans un communiqué.

La production d'hydrocarbures a aussi atteint un niveau record au premier trimestre, augmentant de plus de 5% à 2,703 millions de barils équivalent pétrole par jour.

Elle a bénéficié de la montée en puissance de nouveaux projets (comme Yamal LNG en Russie) ainsi que de la contribution de nouveaux actifs (notamment ceux du danois Maersk Oil, dont l'acquisition vient d'être finalisée) qui ont compensé l'expiration d'un important permis en Indonésie.

Seule ombre au tableau, les résultats de l'activité Raffinage-Chimie ont décliné, avec des volumes raffinés en baisse et des marges en chute en raison de la hausse des prix du pétrole et d'une demande saisonnière réduite.

jmi/soe/pb

TOTAL

A.P. MOELLER-MAERSK

CARLYLE GROUP


(©AFP / 26 avril 2018 06h05)