Total met en production un projet phare au large de l'Angola

Paris - Le géant pétrolier français Total a annoncé jeudi la mise en production de son projet phare CLOV, au large de l'Angola, qui devrait lui permettre de se rapprocher de son objectif de production totale pour 2017 grâce à une capacité de 160.000 barils par jour.

Situé en eaux profondes de l'océan Atlantique, à 140 kilomètres de la capitale Luanda, CLOV constitue un des quatre projets du bloc 17, dont la production journalière est dès lors portée à 700.000 barils équivalent pétrole (bep) par jour.

Ce bloc est le plus grand opéré par le pétrolier français, qui en détient 40%, aux côtés de Statoil (23,33%), Esso Exploration Angola (20%) et BP (16,67%).

CLOV est un projet phare pour Total. Il démontre la capacité du groupe à mettre en production ses projets dans le respect du budget et du planning, a commenté Arnaud Breuillac, directeur général Exploration & Production du Total, cité dans le communiqué.

CLOV contribuera de façon significative à la génération de trésorerie du groupe et représente une avancée importante pour atteindre notre potentiel de production de 3 millions de barils par jour à l'horizon 2017, a-t-il ajouté.

En 2013, la production de Total avait stagné à 2,29 millions de barils par jour, pénalisée notamment par l'arrêt à l'automne du gisement pétrolier géant de Kachagan, au Kazakhstan, à la suite d'une fuite de gaz.

Les quatre gisements constituants CLOV représentent un investissement de 10 milliards de dollars pour 500 millions de barils de réserves prouvées et probables qui seront produits sur 20 ans.

La production de pétrole et de gaz naturel sera assurée par 34 puits reliés à une unité flottante de production, stockage et déchargement, appelée FPSO, de 305 mètres sur 61, à une profondeur d'eau allant de 1.100 à 1.400 mètres.

Le gaz produit sera acheminé via une ligne sous-marine vers l'usine de liquéfaction Angola LNG, détenue à 13,6%par Total et destinée à commercialiser cet hydrocarbure sous forme de gaz naturel liquéfié (GNL).

Le géant Total est présent depuis 1953 en Angola, deuxième producteur de pétrole en Afrique derrière le Nigeria avec 1,8 million de barils produits par jour.

Il y est la première compagnie opératrice avec une production d'environ 600.000 bep par jour en 2013, et de 186.000 bep/jour en part du groupe.

Total est également opérateur du bloc 32, en eaux très profondes, où un premier projet, celui de Kaombo, a été lancé mi-avril grâce à une réduction de son coût global, jugé trop élevé, de 20 à 16 milliards de dollars.

Le projet de Kaombo, dont Total détient 30%, devrait produire 230.000 barils de pétrole par jour à pleine capacité, à 300 km des côtes angolaises. Sa mise en production est prévue en 2017.

Sorti en 2002 de 27 ans de guerre civile, l'Angola connaît une forte croissance économique grâce à ses ressources pétrolières, mais les deux tiers de sa population vivent toujours avec moins de 2 dollars par jour.

mpa-em/bpi/gib

TOTAL

ESSO SOCIETE ANONYME FRANCAISE

BP

(©AFP / 12 juin 2014 15h13)
News les plus lues