Tunisie: échange de tirs entre la police et un groupe terroriste près de Tunis

Tunis - Les forces de l'ordre tunisiennes échangeaient jeudi des tirs avec des éléments terroristes retranchés dans une maison à Oued Ellil, une localité près de Tunis, a annoncé le porte-parole du ministère de l'Intérieur.

Les forces de l'ordre encerclent une maison à Oued Ellil abritant des éléments terroristes et des échanges de tirs sont en cours, a précisé Mohamed Ali Aroui à la radio Mosaïque FM.

Des agents des forces de sécurité ont été blessés lors de ces échanges de tirs, a-t-il ajouté dans une brève déclaration à l'AFP, refusant de donner d'autres détails.

Plus tôt dans la matinée, des heurts avaient éclaté entre la police et deux éléments terroristes à Kébili (500 km au sud de Tunis), a ajouté M. Aroui à la radio, précisant que le gardien d'une société avait été tué par ces terroristes lors des échanges de tirs avec les forces de l'ordre.

Les deux terroristes, qui préparaient des opérations dans la région, ont été arrêtés, et deux kalachnikovs ont été saisies, a-t-il ajouté.

Ces violences interviennent à trois jours des élections législatives qui, avec la présidentielle du 23 novembre, sont cruciales pour la stabilité du pays. Les ministères de la Défense et de l'Intérieur ont mis en garde contre des éléments terroristes qui chercheraient à entraver ces scrutins.

La Tunisie a connu depuis janvier 2011 une recrudescence d'attaques attribuées à la mouvance jihadiste. Plusieurs dizaines de membres des forces de l'ordre ont été tués et deux figures de l'opposition aux islamistes ont été assassinées.

L'armée tunisienne s'est dite mardi sur le qui-vive et prête pour parer à tout acte terroriste lors des législatives de dimanche.

(©AFP / 23 octobre 2014 11h29)