USA: Yellen s'inquiète des "manquements aux règles" dans les grandes banques

Washington (awp/afp) - Les géants bancaires aux Etats-Unis ont encore "d'importants" problèmes de respect des régulations et de gestion de leurs activités à risque, a mis en garde mercredi la présidente de la Réserve fédérale (Fed) Janet Yellen.

"Même si nous avons vu des preuves d'une amélioration (...), ils continuent d'avoir d'importants problèmes de respect des régulations et de gestion des risques", a déclaré la dirigeante dans un discours au Congrès, où elle n'aborde pas les questions de politique monétaire et du prochain relèvement des taux américains.

Mme Yellen a ajouté que les récents "manquements aux règles" dans le secteur bancaire avaient "sapé la confiance" dans les plus grands établissements, américains (JPMorgan, Goldman Sachs...) ou opérant aux Etats-Unis (UBS, Credit Suisse...).

Ces derniers mois, plusieurs géants du secteur ont été au coeur de retentissants scandales internationaux, que ce soit dans la manipulation des taux de changes et du taux interbancaire Libor ou de l'évasion fiscale.

Ces manquements "pourraient avoir des implications pour la stabilité financière, étant donné la taille des entreprises, leur complexité et leur interconnexion", a détaille Mme Yellen.

Face à ces risques, la dirigeante a rappelé que la Fed avait mis en place un arsenal de régulations, contraignant les banques à se soumettre à des tests de résistance et à établir un "testament" permettant leur liquidation ordonnée.

La dernière proposition en date, dévoilée vendredi, conduirait également les grandes banques à émettre de la dette à long terme qui pourrait être convertie en actions en cas de faillite afin d'éviter une intervention des fonds publics.

"Nous savons que nous ne pouvons pas éliminer la possibilité qu'une importante institution financière fasse faillite", a admis Mme Yellen.

Le rôle de la Fed consiste, dès lors, à limiter les "dégâts systémiques" que leur chute pourrait causer, a-t-elle ajouté, en référence à la faillite de Lehman Brothers en 2008 qui avait déclenché une récession mondiale.

"Notre travail n'est pas fini", a assuré Mme Yellen, ajoutant que de nouvelles régulations devraient voir le jour "dans l'année qui vient".

afp/rp

(AWP / 04.11.2015 16h41)
News les plus lues