Ukraine: accord de principe pour de nouvelles sanctions de l'UE contre la Russie

Bruxelles - Les ambassadeurs des 28 pays de l'Union européenne ont approuvé vendredi soir à Bruxelles de nouvelles sanctions économiques visant la Russie pour atteinte à la souveraineté de l'Ukraine, malgré un accord de cessez-le-feu dans la journée entre forces ukrainiennes et rebelles prorusses, ont annoncé les présidents de la Commission et du Conseil européen.

Ce nouveau paquet de mesures restrictives a maintenant été approuvé au niveau du Comité des représentants permanents des Etats membres auprès de l'UE, ont indiqué dans une lettre aux chefs d'Etat et de gouvernement José Manuel Barroso et Herman Van Rompuy.

Cela donnera à l'Union européenne un outil efficace, qui devrait nous permettre d'apporter une réponse dans un cours laps de temps, ont indiqué les deux hauts responsables de l'UE. Cela accroîtra l'efficacité des mesures déjà en place et renforcera le principe que les sanctions de l'UE ont pour objectif de promouvoir un changement d'attitude de la Russie en Ukraine, ont-ils estimé.

Le paquet comprend des mesures renforcées concernant l'accès aux marchés des capitaux, la défense, les biens à double usage civil et militaire et les technologies sensibles, ont-ils précisé.

En outre, des noms ont été ajoutés à la liste de personnes visées par des sanctions ciblées --gel des avoirs et interdictions de visa--, ont indiqué MM. Van Rompuy et Barroso.

Cette liste inclut à présent le nouveau pouvoir dans (la région) du Donbass, le gouvernement de la Crimée, ainsi que des décideurs et des oligarques russes, ont-ils ajouté, sans donner plus de détails.

Le Conseil européen avait donné mandat le 30 août aux responsables de l'UE de renforcer les mesures contre Moscou.

Le texte de l'accord sera finalisé pendant le week-end, afin qu'une procédure écrite d'adoption par les Etats membres puisse être lancée lundi, selon la lettre.

Lorsqu'elle aura été formellement adoptée, cette série de mesures sera publiée au Journal officiel de l'UE, ce qui permettra leur entrée en vigueur, probablement mardi, selon une source diplomatique.

C'est la preuve que les gouvernements de l'UE sont prêts à faire ce qu'il faut pour montrer à la Russie les conséquences de ses actions, a estimé une autre source diplomatique européenne.

(©AFP / 05 septembre 2014 23h12)