Un ex-responsable de Hong Kong reconnu coupable de corruption aux Etats-Unis

New York - Un ancien membre du gouvernement de Hong Kong a été reconnu coupable de corruption mercredi par un tribunal de New York pour avoir offert des pots-de-vin à des responsables de pays africains au bénéfice d'une grande compagnie énergétique chinoise.

Patrick Ho Chi Ping, ancien ministre de l'Intérieur de Hong Kong, et Cheikh Tidiane Gadio, ancien ministre des Affaires étrangères du Sénégal, avaient été arrêtés en novembre 2017 par les autorités américaines

Ils étaient accusés d'avoir corrompu pendant plusieurs années des hauts responsables au Tchad et en Ouganda afin d'obtenir des avantages pour une puissante entreprise pétrolière chinoise.

Ils auraient ainsi fait transiter près d'un million de dollars par l'intermédiaire du système bancaire new-yorkais.

Les deux hommes auraient offert 2 millions de dollars au président du Tchad Idriss Déby Itno "pour obtenir de précieux droits pétroliers" et 500.000 dollars sur un compte lié au ministre des Affaires étrangères de l'Ouganda, Sam Kutesa.

L'opération aurait été menée pour le conglomérat CEFC China Energy, l'étoile montante de l'industrie énergétique chinoise basée à Shanghai.

Le président Déby et la CEFC avaient démenti à l'époque ces accusations.

La sentence sera prononcée ultérieurement. M. Ho, 69 ans, risque une peine maximum de 10 ans de prison pour chacun des sept chefs d'accusation dont il a été retenu coupable.

Le ministre sénégalais Cheikh Gadio avait finalement été mis hors de cause par la justice américaine en septembre.

(©AFP / 05 décembre 2018 23h43)
News les plus lues