Une organisation nord-coréenne veut que les Etats-Unis soient "battus à mort"

Séoul - Une organisation nord-coréenne a demandé jeudi que les Etats-Unis soient "battus à mort" pour avoir initié l'adoption à l'ONU d'une huitième série de sanctions contre Pyongyang, ajoutant que leur allié japonais devait être "coulé dans la mer".

Après le sixième essai nucléaire nord-coréen du 3 septembre, le Conseil de sécurité a infligé à l'unanimité lundi à la Corée du Nord une nouvelle volée de sanctions.

Le texte prévoit notamment un embargo sur les exportations de gaz vers la Corée du Nord, une limitation des exportations de pétrole et de produits raffinés ainsi que l'interdiction des exportations nord-coréennes de textile.

Un porte-parole du Comité Corée de la paix en Asie-Pacifique (CCPAP) a dénoncé une "résolution de sanctions odieuse" et affirmé que les appels se multipliaient au Nord en faveur de représailles fortes contre les Etats-Unis et leurs alliés.

"L'armée et le peuple de la Corée du Nord demandent unanimement que les Yankees, les principaux coupables ayant concocté la +résolution de sanctions+ soient battus à mort à coups de bâton comme le méritent les chiens enragés", a-t-il dit dans un communiqué publié par l'agence officielle KCNA.

"Il est temps d'annihiler les agresseurs impérialistes américains. Condamnons le continent américain aux cendres et à l'obscurité".

La Corée du Nord lance régulièrement des menaces dramatiques contre les Etats-Unis et leurs alliés sans les mettre à exécution.

D'après le ministère sud-coréen de l'Unification, le CCPAP est une "fenêtre pour l'amélioration des relations avec des pays comme les Etats-Unis et le Japon" et "fait campagne pour changer l'image négative de la Corée du Nord".

Mais le CCPAP a accusé Tokyo "d'être aux ordres des Etats-Unis", rappelant le tir d'un missile nord-coréen au-dessus du Japon le mois dernier.

"Les quatre îles de l'archipel doivent être coulées dans la mer par la bombe nucléaire du Juche", ajoute le porte-parole, en référence à la philosophie d'autosuffisance du Nord.

En visite en Inde, le Premier ministre japonais Shinzo Abe a affirmé que Tokyo et Delhi opposeraient "une réponse forte" à la Corée du Nord.

"La communauté internationale doit mettre en oeuvre complètement la résolution du Conseil de sécurité de l'ONU récemment adoptée et contraindre la Corée du Nord à changer de politique", a-t-il dit.

Le Nord justifie ses programmes balistique et nucléaire par la nécessité de se protéger des forces américaines "hostiles".

Le dernier essai nucléaire nord-coréen, une bombe H suffisamment petite pour être montée sur un missile selon les dires de Pyongyang, succédait aux tirs de deux missiles balistiques intercontinentaux (ICBM) ayant semblé mettre à portée du Nord une bonne partie du continent américain.


(©AFP / 14 septembre 2017 12h43)
News les plus lues