Vaudoise: bénéfice semestriel en recul malgré une baisse de la sinistralité

(ajoute détails par branche, placements, commentaire CEO)

Lausanne (awp) - Le groupe Vaudoise Assurances a dégagé sur les six premiers mois de l'exercice 2017 un bénéfice net consolidé de 57,9 mio CHF, en recul de 3,8% sur un an. L'encaissement des affaires non-vie affichent une progression de 0,6%, portée par la branche Véhicules à moteur, la plus importante du groupe. Dans un communiqué diffusé mercredi, la direction se réjouit du retour à une sinistralité maîtrisée mais s'attend à un résultat annuel inférieur à 2016.

Les primes émises dans le secteur des assurances non-vie se sont montées à 673,3 mio CHF. L'assureur évoque une "croissance mesurée" qui s'explique par une "politique d'acceptation sélective". Les activités d'assurance vie accusent quant à elles un repli de 6,2% à 39,0 mio CHF, en raison essentiellement du bas niveau des taux d'intérêts.

Dans le secteur non-vie, les primes brutes de la branche Véhicules à moteur se sont établies à 264,5 mio (+2,6%). Les assurances de personnes (non-vie) affichent un recul de 1,5%, une inflexion qui "correspond à la volonté du groupe de retrouver une croissance rentable dans toutes les branches", selon le communiqué.

Dans le détail, les primes émises dans les opérations Maladie (-1,3%) et Accidents (-1,1%) se sont contractées à respectivement 142,8 mio et 136,3 mio CHF. La branche Incendie et autres dommages est restée quasiment stable (+0,2%) à 84,8 mio CHF, alors que les recettes générées par la responsabilité civile (RC) ont fléchi de 1,3% à 50,9 mio.

SINISTRALITÉ EN RECUL

La charge de sinistres est repassée sous la barre des 300 mio CHF, à 295,7 mio CHF (-5,5%), ce qui se traduit par une amélioration de 3,1 points du ratio combiné, à 96,8%.

Pendant la période sous revue, Vaudoise Assurances a augmenté son volume de placements de 36,6 mio CHF à 7,34 mrd. Le rendement des placements, sur une base non annualisée, s'est dégradé de 50 points de base (pb) sur un an, à 1,4%, en raison des différences et des protections de change ainsi que d'un effet comptable qui avait amélioré le résultat semestriel 2016.

A fin juin, les fonds propres s'élevaient à 1,66 mrd CHF, soit une hausse de 0,9% par rapport au bouclement de l'exercice précédent. La société s'estime "très bien capitalisée".

Il s'agit d'un "résultat solide dans un environnement qui se complexifie pour le marché de l'assurance en Suisse", s'est félicité le directeur général (CEO) de l'assureur, Philippe Hebeisen, cité dans le communiqué. "La progression mesurée de primes et le retour à une sinistralité maîtrisée correspondent à la volonté du groupe de privilégier une croissance rentable", a-t-il ajouté.

Sur la base des chiffres intermédiaires et sauf "évolution adverse des marchés financiers et de la sinistralité", la direction du groupe estime que ses résultats annuels devraient se maintenir à un "bon niveau", inférieur cependant à celui de l'an dernier.

buc/lk/ol

(AWP / 13.09.2017 09h03)
News les plus lues