Venezuela: le président Nicolas Maduro ouvert à un dialogue avec l'opposition

Caracas - Le président vénézuélien Nicolas Maduro s'est dit mardi ouvert à un dialogue avec l'opposition dans le cadre de la médiation proposée par l'ex-chef du gouvernement espagnol José Luis Rodriguez Zapatero et le président de la République dominicaine, Danilo Medina.

"Zapatero et le président Medina savent bien que j'ai été le promoteur d'un dialogue (avec l'opposition), j'accepte donc cette nouvelle journée de dialogue", a déclaré le chef de l'Etat vénézuélien lors d'une réunion de son cabinet retransmise à la télévision.

Cette annonce a été suivie de celle de l'opposition vénézuélienne qui a confirmé une réunion mercredi avec le président dominicain.

"Nous avons décidé d'envoyer une délégation pour rencontre le président Medina afin de présenter les objectifs de la lutte démocratique nationale", a écrit la coalition de l'opposition de la Table pour l'unité démocratique (MUD) dans un communiqué.

Le président Maduro est confronté à une vague de contestation sur fond de crise économique, avec des manifestations hostiles ayant fait 125 morts entre avril et juillet.

Un peu plus tôt dans la journée, le ministre français des Affaires étrangères, Jean-Yves Le Drian, a évoqué à Paris une possible reprise, mercredi en République dominicaine, du dialogue entre le gouvernement vénézuélien et son opposition.

Jusqu'ici, aucune confirmation de cette reprise du dialogue n'avait toutefois pu être obtenue à Caracas, ni auprès du gouvernement ni auprès de l'opposition.

Dans un communiqué publié à l'issue d'une rencontre avec le chef de la diplomatie vénézuélienne, Jorge Arreaza Montserrat, M. Le Drian a déclaré: "J'ai été heureux d'apprendre que le dialogue avec l'opposition allait reprendre demain (mercredi) en République Dominicaine, sous l'égide du président de la République dominicaine, Danilo Medina, et de l'ancien Premier ministre espagnol, le président José Luis Rodriguez Zapatero".

Le chef de la diplomatie française a ajouté: "C'est une bonne nouvelle, dont j'espère qu'elle se traduira très vite par des gestes concrets sur le terrain."

M. Le Drian a précisé avoir rappelé à son homologue "le risque de sanctions européennes et la nécessité pour le gouvernement du Venezuela de donner très vite des signes concrets de sa volonté de relancer les négociations avec l'opposition dans le cadre d'une démarche qui soit sincère et crédible".


(©AFP / 13 septembre 2017 01h48)
News les plus lues