Vente par correspondance: 3Suisses racheté par un spécialiste de la vente en ligne

Présentation du nouveau logo des 3Suisses, le 14 septembre 2014 à Paris / © AFP/Archives / ERIC PIERMONT
L'ex-star de la vente par correspondance 3Suisses, qui compte aujourd'hui une quarantaine de salariés, a été racheté par le groupe de commerce en ligne ShopInvest, a-t-on appris auprès d'une de ses co-dirigeantes, confirmant une information du Journal du Dimanche.

"On reprend la société dans son ensemble: une marque patrimoniale, un fichier de huit millions de clients, des fournisseurs et des partenaires qui nous font confiance, et une quarantaine de personnes qui travaillent dans le Nord pour la logistique et le catalogue", a déclaré à l'AFP Karine Schrenzel, co-dirigeante de ShopInvest.

"Nous allons recruter sur Paris plutôt sur des domaines que sont le marketing et la technique", a-t-elle ajouté, refusant de dévoiler le montant du rachat.

ShopInvest, dirigé par Karine Schrenzel et Olivier Gensburger, couple dans la vie comme dans les affaires, a racheté l'entreprise à Domoti, un spécialiste lillois de la vente par correspondance de produits pour seniors début novembre, a précisé Mme Schrenzel, co-actionnaire.

Le chiffre d'affaires des 3Suisses, qui possède deux sites logistiques dans le Nord, est aujourd’hui de 120 millions d'euros, bien loin du milliard que la marque enregistrait encore en 2005, selon le JDD.

"Nous faisons le pari d'une relance avec 20 recrutements dédiés à Paris", a indiqué Olivier Gensburger au JDD.

ShopInvest, qui réalise de son côté un chiffre d'affaires annuel de 35 millions d'euros, gère 10 sites centrés sur la mode et la décoration, dont MenCorner, Bijourama, LemonCurve ou DeclikDeco.

Il emploie une cinquantaine de personnes.

"3Suisses a une base de 8 millions de clientes et communique avec 2 millions d'entre elles", a indiqué Olivier Gensburger au JDD. "Nous nous donnons un an pour en atteindre 4 millions", a-t-il ajouté.

Le spécialiste de la vente en ligne compte ainsi lancer un "plan collaboratif" sur les réseaux sociaux avec les clients pour "travailler l'offre, l'image et la communication de 3Suisses", a encore déclaré Mme Schrenzel.

Selon cette dernière, ShopInvest compte "garder le catalogue de 3Suisses et un modèle très humaniste, en lien étroit avec sa clientèle, aux antipodes de l'efficacité froide d'un Amazon ou d'un dispositif place de marché comme le fait La Redoute".



(©AFP / (25 novembre 2018 23h07)