Vents et orages: au moins deux morts et plus de 51.000 foyers sans électricité dans le Sud-Ouest

Toulouse - Des vents soufflant jusqu'à 120 km/h et des orages ont fait au moins deux morts et privé d'électricité plus de 51.000 foyers mercredi en Midi-Pyrénées et en Aquitaine, a-t-on appris auprès d'ERDF, des pompiers et de Météo-France.

La chute d'un arbre a tué la passagère d'un camping-car à Bozouls dans l'Aveyron, selon les pompiers. Une branche a traversé le pare-brise avant du véhicule, dont le conducteur est lui sorti indemne.

En Dordogne, une femme de 60 ans est morte dans l'effondrement du toit d'une grange, à Biras, ont dit les secours. Un femme de 40 ans qui se trouvait avec elle a été grièvement blessée et hospitalisée.

A 19H00, 26.500 foyers restaient privés d'électricité en Midi-Pyrénées, balayés par le vent d'autan puis par les orages, contre 42.500 deux heures plus tôt, principalement dans l'Aveyron et le Lot, a dit à l'AFP un porte-parole d'Electricité réseau distribution France. La situation devrait s'améliorer dans les heures qui viennent, avec 15.000 personnes toujours sans électricité escomptées vers 22H00 (10.000 en Aveyron et 5.000 dans le Lot). ERDF vise un rétablissement complet du service jeudi soir.

En Aquitaine, 25.000 foyers étaient concernés par les coupures dues aux orages, essentiellement en Dordogne. En fin de soirée, 15.000 habitants de ce département devraient toujours être dans le noir, a-t-il ajouté.

Le vent d'autan, caractéristique du sud-ouest de la France où il a la réputation de rendre fou, sévit depuis lundi en Midi-Pyrénées et s'est renforcé mardi et mercredi. Un épisode orageux a succédé mercredi aux coups de vent d'autan à mesure que ce dernier s'affaiblissait, a indiqué Jean Nicolau, chez Météo France. Les orages ont également touché l'Aquitaine et remontaient vers le nord dans la soirée.

Météo France a relevé des pointes allant jusqu'à 124 km/h au viaduc de Millau (Aveyron) dans une région entièrement placée en vigilance jaune aux vents violents.

Les intempéries ont causé des chutes de branches et d'arbres sur les réseaux électriques aériens, ce qui a provoqué les coupures de courant, a expliqué le porte-parole d'ERDF.

- Blessées par des panneaux électoraux -

Le vent pourrait également avoir causé la mort d'une dame de 85 ans, dont la voiture a quitté sa voie, peut-être à cause des rafales, et s'est écrasée contre un poids lourd à Andouque (Tarn), selon les gendarmes.

A Albi, des palissades dressées pour sécuriser un chantier autour de la cathédrale Saint-Cécile, se sont envolées et une personne a été légèrement blessée.

A Toulouse, dont les parcs et jardins sont fermés par précaution depuis lundi, un arbre déraciné a écrasé une voiture en stationnement. A Blagnac, deux femmes ont été très légèrement blessées par la chute de panneaux électoraux.

Les pompiers de l'Aveyron ont répondu à 400 appels entre 11H30 et le début de soirée. La plupart concernaient des chutes anodines de branches ou de tuiles. Mais une personne a été sérieusement blessée à la tête par une chute de branche à Bournazel.

Les pompiers de Charente ont mené une centaine d'interventions pour des caves inondées et des dégagements de voies. Une partie du plafond d'un gymnase où se déroulait un thé dansant s'est effondré à Angoulême sans faire de blessé et environ 300 personnes ont été évacuées.

En Dordogne, les pompiers ont également réalisé une centaine d'interventions, essentiellement pour des dégagements d'arbres sur les routes. Un train circulant sur la ligne Bordeaux-Bergerac a été stoppé par un arbre tombé sur la voie.

- Ne pas toucher aux fils à terre -

ERDF a mobilisé, dès l'alerte météo, l'ensemble de ses équipes locales pour sécuriser et dépanner les réseaux. Environ 600 techniciens d'ERDF et d'entreprises prestataires spécialisées ont été déployés en Midi-Pyrénées et 200 en Aquitaine.

ERDF rappelle aux populations que pour des raisons de sécurité, il est strictement interdit de toucher tout fil électrique tombé à terre.

L'épisode venteux s'achevait mercredi soir. En revanche, les orages devaient continuer de sévir dans une trentaine de départements placés par Météo France en vigilance orange et situés dans une bande s'étendant du nord de la France jusqu'au sud du Massif Central.

Lors d'un précédent épisode de vent d'autan violent survenu en octobre 2012, environ 50.000 foyers du sud-ouest s'étaient retrouvés sans électricité.

(©AFP / 21 mai 2014 21h04)