Visiativ: la rentabilité opérationnelle s'envole, le résultat net ne suit pas

Lyon - L'éditeur et intégrateur de logiciels Visiativ, engagé dans une politique de croissance externe agressive, a vu ses performances opérationnelles s'envoler en 2017, sans que cela se reflète encore au niveau de son résultat net.

La société lyonnaise a enregistré l'an dernier un bond de 44% de son excédent brut d'exploitation (Ebitda), à 9,0 millions d'euros, sur des facturations en hausse de 17%, à 124,4 millions d'euros, selon un communiqué publié mardi.

Mais le résultat net (part du groupe) n'a progressé dans le même temps que de 9%, à 4,8 millions. La faute à un effet de base défavorable, explique le groupe: il avait en effet "activé des impôts différés" en 2016, c'est-à-dire qu'il avait fait jouer une réduction d'impôts auquel il avait droit, ce qui avait mécaniquement gonflé son bénéfice net de l'époque.

Le pôle "édition", qui a doublé de taille en trois ans sous l'effet d'acquisitions, a fortement amélioré sa rentabilité opérationnelle en 2017: sa marge d'Ebitda est ainsi passée d'une année sur l'autre de 7,9% du chiffre d'affaires à 14,0%.

En revanche, sur le pôle "intégration", la rentabilité opérationnelle n'a cru que de 0,2 point, à 5,8%, "sous le poids des investissements consentis".

Pour l'exercice en cours, Visiativ entend continuer à faire ses emplettes, d'autant que ses finances ont été requinquées par une augmentation de capital réalisée en fin d'année.

Le groupe veut notamment se renforcer à l'international (notamment dans ses activités d'intégration), enrichir sa plateforme logicielle et offrir de nouveaux services (impression 3D, conseil en innovation).

Sur le plan financier, Visiativ dit vouloir "poursuivre sa stratégie vertueuse de croissance rentable". Il ambitionne de réaliser une croissance organique "dynamique", tout en continuant à améliorer ses résultats.

fga/pb

VISIATIV


(©AFP / 13 mars 2018 06h30)
News les plus lues