Wall Street en ordre dispersé au lendemain de nouveaux records

Trader sur le parquet du New York Stock Exchange, le 8 septembre 2017 / © AFP/Archives / Bryan R. Smith
Wall Street évoluait en ordre dispersé peu après l'ouverture jeudi, ralentie par un chiffre sur l'inflation de nature à relancer les spéculations sur la politique monétaire: le Dow Jones, aidé par Boeing, prenait 0,01% tandis que le Nasdaq cédait 0,39%.

Vers 14H15 GMT, l'indice vedette Dow Jones Industrial Average avançait de 1,87 point, à 22.160,05 points.

Le Nasdaq, à forte coloration technologique, perdait 25,12 points, à 6.435,07 points.

L'indice élargi S&P 500 lâchait 0,17%, ou 4,31 points, à 2.494,06 points.

Mercredi, aidée par le secteur de l'énergie, la Bourse de New York, avait terminé en petite hausse, emmenant le Dow Jones (+0,18%), le Nasdaq (+0,09%) et le S&P 500 (+0,08%) à des records.

Le marché actions "redescend de ses nouveaux sommets après un chiffre sur l'inflation meilleur que prévu qui pourrait remettre la Fed sur le devant de la scène", ont estimé les analystes de Charles Schwab.

Les prix à la consommation sont remontés un peu plus rapidement que prévu en août aux Etats-Unis, essentiellement à cause des prix de l'énergie: l'indice CPI a augmenté de 0,4% le mois dernier en données corrigées des variations saisonnières, sa plus forte hausse en sept mois.

Sur un an, l'inflation est remontée à 1,9% en août contre 1,7% en juillet.

Hors énergie et alimentation, l'inflation "est un peu plus solide que les mois précédents, conformément à l'idée que l'accès de faiblesse récemment observé était un peu exagéré", a commenté Jim O'Sullivan de HFE.

"Cette indication plaide en faveur d'un début de normalisation du bilan d'actifs de la Réserve fédérale (Fed) la semaine prochaine et d'un relèvement des taux d'intérêts en décembre, même s'il y a encore trois rapports sur l'inflation avant que toute décision à ce sujet soit prise", a-t-il ajouté.

Le Comité de politique monétaire de la banque centrale américaine (FOMC) doit se réunir les 19 et 20 septembre.

La Fed a déjà remonté deux fois ses taux cette année, mais les a maintenus dans la fourchette de 1% à 1,25% lors de sa dernière réunion.

Ses responsables avaient laissé entendre en juin qu'une nouvelle hausse était prévue cette année. Mais la persistance d'une inflation à un faible niveau divise les membres du Comité monétaire (FOMC) sur le calendrier à suivre.

Dans ce contexte, le Dow Jones était aidé par la progression de l'action Boeing (+0,88% à 244,07 dollars), qui a un poids particulièrement élevé dans l'indice.

L'avionneur américain a annoncé mercredi qu'il allait augmenter à partir de 2019 la cadence de production de son long-courrier 787 "Dreamliner".

Le fabricant de semi-conducteurs Lattice Semiconductor Corporation prenait 1,22% à 5,79 dollars. Le président Donald Trump, au nom de la "sécurité nationale", s'est opposé mercredi au rachat de l'entreprise par un groupe chinois.

Tesla lâchait 0,61% à 364,00 dollars. Elon Musk, son PDG, a annoncé jeudi que le constructeur de véhicules électriques allait dévoiler un camion le 26 octobre qu'il compte également tester sur route le même jour.

Equifax, la société de renseignement de crédit victime récemment d'un piratage massif, chutait de 7,08% à 91,99 dollars. Selon des informations de presse, la Commission fédérale du commerce américaine (FTC) a ouvert une enquête à ce sujet.

Le marché obligataire évoluait en ordre dispersé: le rendement des bons du Trésor américain à 10 ans progressait à 2,195%, contre 2,188% mercredi soir, et celui des bons à 30 ans reculait à 2,785%, contre 2,786% à la précédente clôture.



(©AFP / 14 septembre 2017 16h46)
News les plus lues