Wall Street finit en hausse, le Nasdaq accroche un record

New York - Wall Street a terminé en nette hausse jeudi faisant peu de cas des risques géopolitiques pour se concentrer sur de bons résultats d'entreprises: le Dow Jones a pris 0,85% et le Nasdaq a battu un record grâce à une progression de 0,92%.

Selon les résultats définitifs, l'indice vedette Dow Jones Industrial Average a avancé de 174,22 points à 20.578,71 points et le Nasdaq, à dominante technologique, de 53,74 points à 5.916,78 points, un niveau jusque là jamais atteint en clôture.

L'indice élargi S&P 500 a avancé de 17,67 points, soit 0,76%, à 2.355,84 points.

"On a eu un membre du Dow Jones en bonne hausse avec American Express", a mis en avant Art Hogan de Wunderlich Securities.

L'émetteur de cartes bancaires American Express (AmeX), a dégagé au 1er trimestre un bénéfice net et un chiffre d'affaires en recul mais supérieurs aux prévisions, ce qui a fait bondir son titre de 5,92% à 80,02 dollars.

"Pour la plupart, les résultats d'entreprises ont été bons cette saison", a résumé Bill Lynch de Hinsdale Associates, soulignant le nombre important de publications encore à venir, et ce dès jeudi après la clôture.

Principal bémol du jour sur ce front, l'opérateur téléphonique Verizon (-1,08% à 48,41 dollars) a annoncé un plongeon de son résultat net, plombé par des désabonnements inattendus.

Sur le plan politique, le ministre américain du Trésor, Steven Mnuchin, a réaffirmé jeudi que la priorité économique des États-Unis était de relancer la croissance à travers une refonte des impôts et une réforme des règlementations, répétant l'objectif de faire grimper l'expansion du PIB américain à 3% au lieu de 1,6% en 2016.

M. Mnuchin "est d'une certaine façon revenu sur le report de la réforme fiscale donc on est plus proche de voir quelque chose être accompli", a estimé Art Hogan.

Du côté des indicateurs, les inscriptions hebdomadaires au chômage ont progressé un peu plus que prévu mais restent à un niveau relativement faible. Quant aux réinscriptions, elles sont au plus bas en 17 ans, a fait remarquer Patrick O'Hare de Briefing.

La Bourse de New York n'a pas non plus flanché à l'annonce d'une fusillade sur l'avenue emblématique parisienne des Champs-Elysées à trois jours du premier tour de l'élection présidentielle française. Dans les toutes dernières minutes d'échanges, les indices ont toutefois perdu un peu du terrain gagné en séance.

Le marché obligataire baissait. Vers 20H20 GMT, le rendement des bons du Trésor à 10 ans montant à 2,231% contre 2,215% mercredi soir, et celui des bons à 30 ans à 2,884%, contre 2,872% précédemment.

lla/jdy/sha

VERIZON COMMUNICATIONS

AMERICAN EXPRESS


(©AFP / 20 avril 2017 22h46)
News les plus lues