Wall Street ouvre en hausse après des indicateurs américains mitigés

Wall Street ouvre en hausse / © GETTY IMAGES NORTH AMERICA/AFP / Drew Angerer
La Bourse de New York avançait à l'ouverture mercredi, dans le sillage d'indicateurs en demi-teinte sur l'économie américaine éloignant la perspective d'un durcissement soudain de la politique monétaire des Etats-Unis.

Vers 13H45 GMT, son indice vedette, le Dow Jones Industrial Average, s'appréciait de 0,09% à 25.028,76 points.

Le Nasdaq, à forte coloration technologique, montait aussi de 0,09% à 7.517,87 points.

L'indice élargi S&P 500 s'octroyait 0,11% à 2.768,23 points.

Les indices avaient terminé dans le rouge mardi, ployant à l'issue d'une séance indécise face aux derniers remous secouant Washington et la Maison Blanche avec le limogeage du chef de la diplomatie américaine Rex Tillerson par Donald Trump.

Tout en continuant à surveiller le paysage politique, les investisseurs évaluaient mercredi les statistiques dévoilées avant la séance: les ventes au détail sont d'une part restées dans le rouge en février pour le troisième mois consécutif, tandis que les prix à la production ont sur la même période augmenté un peu plus que ne le prévoyaient les analystes.

Les chiffres sur les ventes au détail, inférieurs aux attentes, représentent "un nouvel indicateur laissant penser aux investisseurs que la Réserve fédérale ne va sans doute pas pencher pour quatre hausses de taux cette année", a avancé Patrick O'Hare de Briefing.

Les acteurs du marché craignent en effet que la banque centrale américaine, qui prévoit pour l'instant de relever ses taux trois fois d'ici fin 2018, ne décide d'accélérer ce rythme pour éviter une inflation trop rapide. Une telle décision mettrait fin un peu plus rapidement que prévu à une période de taux particulièrement bas dont Wall Street a largement profité.

Le fait que les prix à la production aient légèrement augmenté "ne les a pas perturbés plus que ça car l'indice des prix à la consommation diffusé mardi a bien montré que cette hausse ne s'était pas trop propagée" au reste de l'économie, a noté M. O'Hare.

Le marché restait toutefois sur ses gardes "alors que persistent un climat d'incertitudes autour de la Maison Blanche et les inquiétudes liées au commerce mondial" avec des discussions tous azimuts sur les conséquences des taxes à l'importation d'acier et d'aluminium aux Etats-Unis imposées par Donald Trump, ont estimé les analystes de Charles Swchab.

Le marché obligataire se détendait, le taux de la dette à 10 ans des Etats-Unis reculant à 2,837% contre 2,843% la veille, et celui à 30 ans à 3,080% contre 3,098% mardi soir.

NyseNasdaq

(©AFP / 14 mars 2018 15h16)


News les plus lues