Washington prêt à coopérer avec la Russie si cela "sert" ses intérêts

Bonn - Washington est prêt à coopérer avec Moscou si cela "sert" les intérêts américains, a déclaré jeudi le secrétaire d'Etat Rex Tillerson à l'issue d'une première rencontre avec son homologue russe Sergueï Lavrov en marge d'une réunion du G20 à Bonn.

"Les Etats-Unis envisageront de coopérer avec la Russie quand nous trouverons des domaines de coopération pratique qui serviront les intérêts du peuple américain", a déclaré M. Tillerson.

"Lorsque nous ne serons pas d'accord, les Etats-Unis défendrons leurs intérêts, leurs valeurs, et ceux de leurs alliés", a ajouté M. Tillerson.

Le responsable américain, qui effectue sa première sortie internationale depuis son entrée en fonctions début février, a également demandé à Moscou de "respecter les accords de Minsk et de contribuer à la désescalade de la violence en Ukraine".

Ces déclarations, les premières du secrétaire d'Etat américain, interviennent dans un contexte où la relation russo-américaine est au centre de toutes les interrogations: le président Donald Trump a promis un rapprochement avec Moscou mais les propos contradictoires se sont multipliés depuis.

Juste avant l'entretien, M. Lavrov avait pour sa part réaffirmé que Moscou n'intervenait pas "dans les affaires intérieures des autres pays".

Il était interrogé sur la polémique qui secoue Washington au sujet des liens supposés entre l'entourage de Donald Trump et la Russie.

La controverse a déjà coûté son poste à Michael Flynn, ancien conseiller à la sécurité de Donald Trump, soupçonné d'avoir évoqué des points sensibles avec un haut responsable russe avant que la nouvelle administration américaine entre en fonctions.

"Nous avons beaucoup de questions à discuter. J'espère que pour chacun de ces thèmes nous pourrons déterminer les paramètres de notre coopération", a ajouté M. Lavrov.


(©AFP / 16 février 2017 15h52)

News les plus lues