Yémen: un chef de la sécurité blessé dans un attentat revendiqué par Al-Qaïda

Aden - Le chef des services de sécurité de Loder, deuxième ville de la province d'Abyane (sud du Yémen), a été grièvement blessé, tandis qu'un de ses gardes a été tué et quatre autres blessés dans un attentat mercredi revendiqué par Al-Qaïda.

Une voiture piégée a explosé au passage du convoi de ce responsable, Amine al-Sakkaf, aux environs de Loder, a indiqué une source des services de sécurité de la ville.

M. Sakkaf a été grièvement atteint, l'un de ses gardes tué et quatre autres blessés, a ajouté cette source en attribuant l'attentat à Al-Qaïda.

Al-Qaïda dans la péninsule arabique (Aqpa) a revendiqué l'attentat en affirmant que l'explosion de la voiture piégée avait tué le chef des services de sécurité et plusieurs de ses gardes, selon le centre américain de surveillance des sites jihadistes SITE.

Aqpa a toutefois donné un autre nom de ce responsable en l'identifiant comme Amine al-Sayyed.

Le réseau jihadiste a été chassé fin septembre des centres urbains de la province d'Abyane à la faveur d'une opération menée par l'armée fidèle au président Abd Rabbo Mansour Hadi.

Mais ses hommes armés se sont repliés sur les hauteurs, difficiles d'accès pour les forces régulières.

Al-Qaïda et le groupe Etat islamique ont profité de l'instabilité au Yémen, théâtre d'un conflit opposant les rebelles chiites Houthis au gouvernement Hadi pour renforcer leur présence dans le sud et le sud-est.

Les combattants d'Al-Qaïda ont toutefois été chassés des grandes villes comme Moukalla, capitale de la vaste province de Hadramout, dans le sud-est, terre d'origine de nombreux chefs du réseau qui reste aussi la cible des Etats-Unis.

(©AFP / 11 janvier 2017 16h29)

News les plus lues