Yémen: un pilote saoudien meurt lors d'une opération anti-Qaïda

Ryad - Un pilote saoudien est décédé lors d'une opération contre Al-Qaïda dans le sud du Yémen, a annoncé jeudi la coalition arabe qui intervient dans ce pays en soutien aux forces du président Abd Rabbo Mansour Hadi.

L'avion de ce pilote s'est écrasé mercredi soir, à la suite d'un "problème technique", dans la province d'Abyane où il intervenait pour soutenir une opération menée au sol par des soldats d'élite yéménites contre Al-Qaïda, a indiqué dans un communiqué le commandement de la coalition à Ryad.

Des responsables militaires yéménites avaient indiqué auparavant que des combattants d'Al-Qaïda s'étaient retirés d'Al-Wadea, région natale du président Hadi dans le sud, à la faveur d'une opération de ratissage lancée par une force d'élite entraînée par les Emirats arabes unis.

La sous-préfecture d'Al-Wadea est située dans la province d'Abyane et échappait depuis des mois au contrôle des forces progouvernementales favorables au président Hadi, selon ces sources.

La force d'élite yéménite, venue de la province voisine de Chabwa, est entrée mercredi soir dans le chef-lieu de la sous-préfecture, également appelé Al-Wadea, d'où les jihadistes d'Al-Qaïda se sont retirés sans grande résistance, ont précisé ces sources.

Ces combattants se sont repliés vers la zone d'Al-Mahfad, dans la même province d'Abyane, où Al-Qaïda reste fortement implantée. Al-Mahfad est située aux confins des provinces d'Abyane et de Chabwa.

Durant l'opération, la force d'élite yéménite a arrêté sept personnes soupçonnées d'appartenir à Al-Qaïda, dont un artificier présumé du nom d'Abou Abdallah, selon les mêmes sources.

La force d'élite yéménite avait réussi, début août, à reprendre aux combattants d'Al-Qaïda la province de Chabwa et ses sites pétroliers.

Le Pentagone avait alors indiqué que des membres de forces spéciales américaines avaient aidé les Emiratis et des troupes locales yéménites dans cette opération.

Washington considère Al-Qaïda dans la péninsule arabique (Aqpa) comme la branche la plus dangereuse du réseau jihadiste.

La province de Chabwa revêt une importance stratégique pour le gouvernement du président Hadi, en conflit également depuis septembre 2014 avec des rebelles houthis pro-iraniens qui contrôlent le nord du Yémen et la capitale Sanaa.

Elle abrite plusieurs gisements de pétrole et de gaz et surtout le terminal gazier de Belhaf, considéré comme la plus importante installation énergétique du pays.

En mars 2015, une coalition militaire, emmenée par l'Arabie saoudite et les Emirats, est venue prêter main forte aux forces progouvernementales qui se sont regroupées dans le sud du Yémen.


(©AFP / 14 septembre 2017 13h02)
News les plus lues