Madrid rend hommage aux Espagnols qui libérèrent Paris en 1944

La maire de Paris Anne Hidalgo (g) au côté de son homologue madrilène Manuela Carmena, le 20 avril 2017 à Madrid / © AFP / GERARD JULIEN
Des centaines d'Espagnols ont assisté jeudi à Madrid à l'inauguration d'un jardin public dédié aux soldats républicains espagnols qui libérèrent Paris en 1944, en présence d'un ancien combattant de 96 ans et de la maire de Paris Anne Hidalgo.

La "Nueve" - 9e compagnie de la 2e division blindée française du général Leclerc, composée majoritairement d'Espagnols - avait été la première à atteindre l'Hôtel de Ville de Paris le 24 août 1944, pour libérer la capitale française de l'occupation allemande.

La fille d'un combattant a déposé les cendres de son père au monument dressé au milieu d'un jardin rebaptisé "des combattants de la Nueve".

"Après avoir perdu une guerre (civile en 1939) avec dignité, ils durent abandonner l'Espagne et furent reçus en France dans des conditions très mauvaises", a dit une conseillère municipale de Madrid, Yolanda Rodriguez. "Cependant, ces héros n'hésitèrent pas un instant à combattre en France les envahisseurs allemands".

En visite en Espagne, la maire de Paris est apparue émue au côté de l'édile de Madrid, Manuela Carmena. Toutes deux ont tout particulièrement remercié un ancien de la Nueve présent, Rafael Gomez Nieto, né en 1921 en Espagne et venu exprès de France où il réside.

Espagnole de naissance, Anne Hidalgo s'est dit elle-même "républicaine" et a rappelé que son grand-père avait été "condamné par Franco".

Rafael Gomez Nieto, ancien de la "Nueve", le 20 avril 2017 à Madrid / © AFP / GERARD JULIEN
L'histoire des combattants de la Nueve aura longtemps été "un peu cachée, du fait d'"une amnésie un peu volontaire de la part de tous", a-t-elle dit, avant d'insister : "la mémoire, l'histoire, il ne faut pas en avoir peur, c'est le fondement de la démocratie".

Aucun élu du gouvernement conservateur espagnol n'a assisté à la cérémonie.

Dans un pays encore divisé par le souvenir de la guerre civile (1936-1939) et de la dictature de Francisco Franco (1939-1975), la manifestation a été perturbée par des cris de participants évoquant "les crimes du franquisme".

Un premier "jardin des combattants de la Nueve" avait été inauguré en 2015 à Paris par le roi d'Espagne Felipe VI, à l'invitation de Mme Hidalgo.

Mais cette inauguration à Madrid a été présentée par une élue municipale comme le "premier hommage" rendu en Espagne à la Nueve.


(©AFP / 20 avril 2017 18h40)


News les plus lues