Au moins 37 morts dans une collision de trains en Egypte

Sur le site d'un accident de trains près d'Alexandrie en Egypte, le 11 août 2017 / © AFP /
Au moins 37 personnes ont été tuées vendredi dans la collision de deux trains dans le nord de l'Egypte, près d'Alexandrie, un des accidents ferroviaires les plus graves de ces dernières années dans le pays.

La catastrophe a également fait 123 blessés, a indiqué le ministère de la Santé dans un communiqué. Ils ont été pris en charge et transportés dans plusieurs hôpitaux d'Alexandrie, la métropole du nord de l'Egypte.

Des images diffusées par la télévision publique égyptienne montraient l'un des trains en partie renversé, un wagon ayant déraillé dans un champ ainsi que des secours transportant les morts et les blessés vers des ambulances.

Après la collision, les blessés ont été extraits des wagons et placés sur des couvertures le long des rails, dans un champ situé en périphérie de la grande ville méditerranéenne. D'autres passagers ayant survécu à la catastrophe étaient eux aussi à l'extérieur du train en état de choc.

Un cordon policier empêchait les habitants des environs et des survivants de s'approcher des trains où l'on pouvait encore voir sur certains sièges des vêtements colorés, a constaté un photographe de l'AFP sur place.

La collision aurait été causée par l'arrêt de l'un des deux trains sur les voies après une panne, a rapporté la télévision d'Etat citant des responsables du ministère des Transports. L'autre train l'aurait alors percuté, selon la même source.

L'un des trains effectuait la liaison entre Le Caire et Alexandrie. Le deuxième reliait la ville de Port Saïd (est) à Alexandrie.

Le président égyptien Abdel Fattah al-Sissi a exprimé ses condoléances aux familles des victimes et ordonné l'ouverture d'une enquête afin que les responsables de l'accident "rendent des comptes", a indiqué la présidence.

- Réseau vétuste -

L'Egypte connaît régulièrement de graves accidents routiers ou ferroviaires dus à une circulation anarchique, des véhicules vétustes, des routes et des voies ferrées mal entretenues et peu surveillées.

L'accident ferroviaire de vendredi est le plus meurtrier depuis la collision en 2012 entre un bus scolaire et un train à un passage à niveau dans la province d'Assiout (centre) qui avait 47 morts.

En novembre 2013, une collision entre un train et un bus au sud du Caire avait fait 27 morts. La plupart des personnes décédées revenaient d'un mariage.

Les Egyptiens reprochent depuis longtemps au gouvernement de ne pas avoir réussi à réduire les accidents de transports et les problèmes d'infrastructures.

En 2002, un incendie survenu dans un train avait fait 373 morts à une quarantaine de kilomètres au sud du Caire, la tragédie ferroviaire la plus meurtrière dans l'histoire de l'Egypte et une des plus graves de ces vingt dernières années dans le monde.



(©AFP / 11 août 2017 20h50)
News les plus lues