Bleu britannique versus bordeaux européen: la couleur du passeport soulève les passions

Un montage publié le 22 décembre 2017 de deux photos, fournies par le bureau britannique des passeports, montrant deux passeports, le bordeaux (avec la mention européenne) et le bleu, qui sera de nouveau en vigueur en 2019, après le Brexit. / © UK PASSPORT OFFICE/AFP / Handout
Du bordeaux européen au bleu britannique : le changement annoncé de couleur du passeport britannique après le Brexit a enflammé vendredi la twittosphère et donné lieu à une passe d'armes entre la Première ministre Theresa May et la dirigeante nationaliste écossaise Nicola Sturgeon.

"Le passeport britannique est une marque de notre indépendance et de notre souveraineté, symbole d'une citoyenneté fière de sa grande nation. C'est pourquoi nous avons décidé de revenir à l'emblématique passeport bleu après notre sortie de l'Union Européenne en 2019", a claironné vendredi Theresa May sur Twitter.

"Quitter l'UE nous donne une occasion unique de restaurer notre identité nationale", s'est réjoui Brandon Lewis, le secrétaire d'État à l'Immigration, promettant que le nouveau passeport serait "un des documents les plus sûrs au monde, avec une série de nouvelles mesures pour le protéger de la fraude et des contrefaçons".

Mais côté écossais, la Première ministre indépendantiste, Nicola Sturgeon a raillé cet élan nationaliste.

"Le mouvement ouvert, inclusif, civique et internationaliste en faveur de l'indépendance de l'Ecosse auquel je suis fière de participer est complètement à l'opposé de cette obsession rétrograde, étriquée en faveur d'un passeport bleu", a-t-elle répliqué sur le réseau social.

Réagissant à son message, un twitto proposait avec humour de choisir la nouvelle couleur de passeport parmi différents motifs de tartans, emblématiques de la nation écossaise.

- Couleur non contraignante -

Les nouveaux passeports bleus ne seront délivrés qu'à l'expiration du contrat avec le fabricant, en octobre 2019. Dans l'intervalle, entre la date du Brexit, prévu le 29 mars 2019, et le mois d'octobre, les couvertures bordeaux seront toujours utilisées mais la mention Union européenne disparaitra.

La couleur bleue a été utilisée pour la première fois en 1921 sur les passeports britanniques, avant que le pays rejoigne l'UE et commence en 1988 à émettre le document dans le format choisi pour l'ensemble des pays de l'Union.

Le tabloïd conservateur The Sun, fervent supporter du Brexit et qui avait fait campagne pour le retour du passeport bleu, a salué "une victoire sensationnelle" et affirmé que le gouvernement avait "accédé à (sa) demande".

"Un beau cadeau de Noël pour ceux à qui l'identité nationale importe - le rétablissement de notre propre passeport britannique est un puissant symbole du retour du Royaume-Uni", s'est enthousiasmé le député conservateur Andrew Rosindell sur Twitter.

Mais si les Etats membres de l'UE se sont mis d'accord sur des caractéristiques communes pour le passeport comme la couleur bordeaux, le format du papier ou l'utilisation des mots "Union européenne" écrit dans la langue du pays sur la couverture, les résolutions précisant ces caractéristiques sont non contraignantes. Le Royaume-Uni n'était ainsi pas obligé d'abandonner le bleu pour le bordeaux.

Certains se moquaient de l'emballement provoqué par l'annonce.

"Ça change tout. Je suis maintenant un fervent partisan du Brexit, si cela signifie que je peux avoir un passeport bleu", a ironisé sur Twitter Ian Murray, un élu travailliste pro-UE. "Si seulement ils avaient sorti cet argument plus tôt, on aurait pu économiser tellement de temps!".



(©AFP / 22 décembre 2017 17h51)
News les plus lues