Enjeux, personnages et étapes clés de l'enquête russe

Photo montage créé le 24 janvier 2018 du président Donald Trump (g) le 5 janvier 2018 et du procureur spécial Robert Mueller, le 21 juin 2017 / © AFP / SAUL LOEB
Il y a un an était lancée à Washington "l'enquête russe", des investigations tentaculaires dépassant les frontières des Etats-Unis et portant sur des faits étalés sur plusieurs années.

- Contexte -

Visée par des sanctions américaines après son annexion de la Crimée en 2014 et isolée sur la scène internationale, la Russie veut saper la puissance des Etats-Unis en exploitant ses vulnérabilités.

Moscou organise donc, selon les renseignements américains, une vaste campagne pour influencer le résultat de l'élection présidentielle de 2016, en favorisant Donald Trump au détriment de Hillary Clinton.

A l'été 2016, la police fédérale américaine ouvre une enquête visant à mettre au jour une éventuelle entente entre le Kremlin et des collaborateurs du magnat des affaires, candidat républicain.

Elu président, M. Trump nie toute collusion entre son équipe de campagne et les Russes. Le 9 mai 2017, il limoge avec fracas le chef du FBI, James Comey, qu'il accuse d'être partial à son encontre.

Huit jours plus tard, face aux réactions outrées, le procureur spécial Robert Mueller est nommé par le ministère américain de la Justice. L'enquête prend alors une portée historique.

- Enjeux -

M. Mueller s'emploie à trancher trois questions clés:

1) Y a-t-il eu entente entre le camp Trump et les Russes pour dénigrer Mme Clinton ?

2) Donald Trump a-t-il tenté d'entraver les investigations du FBI sur l'ingérence russe ?

3) Des collaborateurs du candidat ont-ils violé les lois anticorruption et sur le lobbying, en travaillant pour l'ancien président pro-russe de l'Ukraine ?

- Où en est l'enquête -

Dix-neuf personnes --dont quatre collaborateurs de Donald Trump-- et trois sociétés ont été inculpées dans le dossier. Parmi ces personnes, 13 sont des Russes accusés de manoeuvres visant à altérer l'élection.

Aucune preuve écrasante d'une collusion entre Moscou et l'équipe de campagne de Trump n'a été pour l'heure apportée.

Le tournant de l'enquête pourrait être l'éventuelle audition de M. Trump, dont les conditions sont âprement négociées par la Maison Blanche.

- Les personnages centraux -

1) Robert Mueller, 73 ans

Cet ex-chef du FBI poursuit ses investigations de façon méthodique et discrète. Sommé de les clore par le président, il n'a pas indiqué ses intentions. Toute tentative de le démettre de ses fonctions créerait un séisme politico-judiciaire.

2) Rod Rosenstein, 53 ans

Le ministre Jeff Sessions s'étant récusé dans cette enquête, le numéro deux du ministère de la Justice est le supérieur hiérarchique de M. Mueller et théoriquement le seul à pouvoir le renvoyer. Il est directement dans le collimateur du président.

3) Paul Manafort, 69 ans

L'ancien directeur de campagne de Donald Trump est inculpé de fraude fiscale et bancaire et de fausses déclarations. Démentant ces charges, il va comparaître devant un juge.

4) Michael Flynn, 59 ans

L'ex-éphémère conseiller à la sécurité nationale de Donald Trump a plaidé coupable de faux témoignage au FBI. Il coopère avec les enquêteurs.



(©AFP / 17 mai 2018 17h38)
News les plus lues