Zurich Insurance en bonne voie pour remplir les objectifs 2019

Zurich (awp) - Affichant des primes brutes en hausse dans l'assurance dommages après neuf mois, Zurich Insurance s'estime en bonne voie pour réaliser les objectifs visés pour 2019. De janvier à fin septembre, le volume souscrit dans les affaires non vie s'est étoffé de 2% à 25,87 milliards de dollars (25,67 milliards de francs).

A périmètre de consolidation et taux de change constants, les primes brutes encaissées dans l'assurance dommages (Property & Casualty, P&C) sont demeurées stables, a précisé jeudi Zurich Insurance (Zurich). Sur la période sous revue, le premier assureur helvétique a notamment cédé son pôle retraite et épargne en Grande-Bretagne à Lloyds Banking Group et finalisé le rachat des affaires mexicaines, brésiliennes et argentines de son concurrent australien QBE.

Poursuivant le repositionnement de ses activités après l'annonce le mois dernier de l'acquisition de l'assureur indonésien Asuransi Adira Dinamika, l'une des dix plus grande compagnie de l'archipel, Zurich fait part de la cession de sa filiale au Venezuela. La vente à un acquéreur dont l'identité n'est pas dévoilée se soldera toutefois sur une charge exceptionnelle pour conversion de taux de change de quelque 258 millions de dollars.

Toujours dans le segment dommages, Zurich indique avoir enregistré entre janvier et fin septembre des charges de sinistres liées aux catastrophes naturelles légèrement plus importantes que prévu. Au 4e trimestre les pertes consécutives aux dommages causés par l'ouragan Michael devraient se monter à environ 175 millions de dollars.

Objectif rentabilité

L'assureur explique avoir poursuivi sa politique de concentration sur la rentabilité des affaires non vie au détriment de la croissance des volumes, alors que l'environnement de marché demeure exigeant. L'augmentation des volumes de 15% sur une base comparable dans la région Asie-Pacifique et de 7% en Amérique latine a été partiellement annulée par les mesures mises en oeuvre Amérique du Nord en matière de profitabilité.

Sur le continent nord américain, le volume des primes brutes a fléchi de 1% du fait de l'abandon d'affaires affichant une rentabilité insuffisante. Dans la zone Europe, Afrique et Moyen-Orient (EMEA), ils ont crû de 5%, demeurant stables en termes constants. Alors que les affaires ont évolué de manière favorable en Suisse et au Portugal, des replis sont intervenus en Allemagne et en Grande-Bretagne.

Du côté des affaires vie, l'équivalent de primes annuel s'est hissé à 3,57 milliards de dollars, en hausse de 3% sur un an. A valeurs constantes, il s'est envolé de 25%. La valeur des nouvelles souscriptions s'est chiffrée à 732 millions de dollars, soit 4% de plus que douze mois auparavant.

Zurich a notamment tiré profit d'une belle performance dans la zone EMEA, la croissance s'y affichant à 16% sur une base comparable (-3% en dollars), à la faveur de la coopération avec la banque espagnole Banco de Sabadell. L'assureur relève aussi des développements favorables en Italie, en Suisse et au Royaume-Uni.

Sans surprise

En Amérique du Nord, les primes se sont envolées de 30% et elles ont décollé de 22% dans la région Asie-Pacifique. En Amérique latine, elles ont culminé à un niveau dépassant de près de moitié (+46%) celui affiché douze mois auparavant.

Farmers Exchange, division qui fournit des services de gestion à des coopératives d'assurance américaines, a souscrit des primes brutes à hauteur de 15,5 milliards de dollars, soit 2% de plus qu'entre janvier et fin septembre 2017.

Le volume des primes brute de P&C s'est révélé légèrement inférieur aux attentes des analystes sondés par AWP, ceux-ci ayant anticipé un volume de 26,1 milliards de dollars. Celles des affaires vie ont revanche dépassé les anticipations. Alors que le rapport d'activité de l'assureur n'a pas apporté de réelle surprise, les experts ont tout particulièrement salué l'évolution favorable du segment vie.

Après avoir ouvert en hausse à la Bourse suisse et s'être attirée les faveurs des investisseurs durant une bonne partie de la matinée, l'action Zurich Insurance se négociait vers 11h25 à 313,90 limitant ses gains à 0,19%. Dans le même temps, l'indice des valeurs vedettes Swiss Market Index s'appréciait de 0,41%.

Evoquant ses perspectives, Zurich se veut optimiste, rappelant se trouver en bonne voie pour réaliser les objectifs visés pour 2019. D'ici-là, le groupe veut notamment abaisser ses dépenses de 1,5 milliard de dollars par rapport à la base de coûts de 2015. La société avait indiqué en août dernier avoir déjà économisé 900 millions.

vj/al

(AWP / 08.11.2018 11h51)
News les plus lues