Electricité: l'Allemagne a recours à ses capacités de réserve


Berlin - L'Allemagne a eu recours mercredi, pour la deuxième fois cet hiver, aux capacités de production d'électricité de réserve mises en place l'été dernier pour éviter les pénuries de courant et stabiliser le réseau.

Les quatre principaux opérateurs de réseaux du pays ont demandé mercredi l'activation du générateur de réserve d'une centrale au charbon à Mannheim (sud) et de deux autres unités de réserve en Autriche, a indiqué le ministère régional de l'Environnement du Land de Bade-Wurttemberg (sud).

L'utilisation de la centrale de Mannheim se poursuivait jeudi, a précisé un porte-parole.

Mais nous n'avons pas de problème d'approvisionnement, de quantité, il s'agit principalement de stabiliser le réseau, a indiqué une porte-parole du régulateur allemand du marché de l'électricité, l'Agence des réseaux.

C'est la deuxième fois, après une première utilisation début décembre, que les opérateurs de réseaux ont recours à la procédure mise en place en août dernier par l'Agence des réseaux pour pallier d'éventuels goulots d'étranglement dans l'approvisionnement cet hiver.

L'Agence a désigné comme capacité de réserve cinq générateurs en Allemagne, qui fonctionnent au charbon ou au gaz et sont normalement à l'arrêt, ainsi que plusieurs en Autriche. Ils doivent être activés à la demande des opérateurs de réseaux en cas de besoin, ou comme mesure préventive.

Cette procédure a été élaborée dans la foulée de l'arrêt par l'Allemagne de huit de ses 17 centrales nucléaires après la catastrophe de Fukushima. Beaucoup de voix se sont alors élevées qui ont mis en garde contre des pénuries de courant pendant l'hiver, agitant la menace du black-out.

Cette semaine, des températures glaciales et des difficultés d'approvisionnement en gaz russe ont fait s'envoler la demande et pénalisé la production, commente le ministère régional du Bade-Wurtemberg, une région très industrialisée et qui abrite plus de 10 millions d'habitants près de la frontière française.

Un réacteur d'une centrale au gaz à Karlsruhe (sud), non loin de Mannheim, a dû être éteint, faute de gaz russe pour l'alimenter. Il faut compenser cette capacité manquante, a précisé le ministère.

L'Allemagne dans son ensemble produit suffisamment de courant, mais beaucoup des capacités de production, notamment éoliennes, sont situées dans le nord du pays tandis que la demande est forte dans le sud. Cela force souvent les opérateurs à intervenir pour stabiliser le réseau.

Durant cet hiver, pourtant très froid depuis quelques semaines, l'approvisionnement électrique de l'Allemagne n'a pas souffert de l'arrêt des réacteurs nucléaires. Le pays a même continué à exporter, notamment vers la France. Le recours aux centrales de réserve ne signifie d'ailleurs pas que ce n'est plus le cas, a précisé la porte-parole de l'Agence des réseaux.

(©AFP / 09 février 2012 14h37)