La justice néerlandaise interdit et dissout une association pédophile


LA HAYE - L'association pédophile Martijn, qui plaide en faveur de l'acceptation dans la société des relations sexuelles consenties entre enfants et adultes, a été interdite mercredi par le tribunal civil d'Assen (nord-est), qui a ordonné sa dissolution.

Le tribunal a interdit l'association et ordonné sa dissolution, a déclaré à l'AFP Luta van der Leij, une porte-parole du tribunal d'Assen.

Les relations sexuelles entre adultes et enfants sont glorifiées et présentées (par Martijn, ndlr) comme quelque chose de normal et d'acceptable, ou comme quelque chose qui devrait l'être, a dénoncé le tribunal dans un communiqué.

Le tribunal estime que cela constitue une infraction grave aux valeurs de notre société.

Le parquet avait requis le 16 mai la dissolution et l'interdiction de l'association, qui compte une soixantaine de membres et dispose d'un site internet.

Fondée en 1982, l'association Martijn, dont le siège se trouve dans l'arrondissement judiciaire d'Assen, milite pour l'acceptation des relations sexuelles consenties entre enfants et adultes mais assure être farouchement opposée à toute forme d'abus sexuel.

Son ancien président, Ad van den Berg, avait été condamné le 18 octobre 2011 à Haarlem (ouest) à trois ans de prison, dont six mois avec sursis, pour la possession de photographies, films et magazines de pornographie infantile.

C'est un jour noir pour la liberté d'expression et l'Etat de droit, a réagi Marthijn Uittenbogaard, président de l'association Martijn. Nous allons voir avec nos avocats ce que nous allons faire maintenant, a-t-il déclaré à l'AFP.

L'avocat de l'association, Bert Swier, avait assuré le 16 mai qu'il interjetterait appel en cas de décision défavorable à Martijn.

Assurant dans un communiqué que les activités et idées de Martijn sont contraires à l'ordre public et aux bonnes moeurs, le parquet s'est dit satisfait de la décision des juges.

Le parquet avait saisi le 15 décembre 2011 le tribunal civil d'Assen après que la Cour d'appel de Leeuwaarden (nord) eut refusé le 21 novembre 2011 de poursuivre l'association au pénal.

L'association Martijn touche aux droits des enfants. La protection de leur intégrité sexuelle est indéniablement un des principes les plus souhaitables de notre ordre juridique, a estimé mercredi le tribunal d'Assen.

Les enfants ne peuvent opposer aucune ou presqu'aucune résistance à des adultes qui manifestent des souhaits sexuels, a souligné la même source : c'est pour cela qu'existent des législations pour protéger l'intégrité sexuelle des enfants.

(©AFP / 27 juin 2012 12h10)

News les plus lues