Libye: la résidence du chef des renseignements à Tripoli détruite par l'Otan


TRIPOLI - Une résidence du chef des renseignements libyens, Abdallah Senoussi, qui fait l'objet d'un mandat d'arrêt de la Cour pénale internationale (CPI), a été détruite vendredi à l'aube par des frappes de l'Otan sur Tripoli, selon un journaliste de l'AFP sur place.

Plusieurs bâtiments de la résidence située dans le quartier résidentiel de Gharghour, près du centre de la capitale, ont été détruits, ainsi qu'une école voisine. Selon des habitants, le raid a eu lieu à 05H00 (03H00 GMT).

Des gardiens de la résidence ont annoncé qu'un cuisinier de nationalité indienne avait été tué, mais ils n'étaient pas en mesure de dire si M. Senoussi se trouvait dans la résidence au moment des frappes.

A l'entrée de la propriété, cinq luxueuses voitures, dont un 4x4 blindé, ont été endommagées.

C'est un quartier résidentiel. Pourquoi l'Otan bombarde-t-il ce site ? Il n'y a pas de militaires ici, a dénoncé Faouzia Ali, dont la maison, qui se trouve en face de la résidence de M. Senoussi, a été endommagée. Selon elle, les avions de l'Otan ont largué dix bombes sur le site.

Plusieurs villas du quartier, dont la résidence de l'ambassadeur syrien à Tripoli, ont été légèrement endommagées par le souffle des explosions.

Dans ce même quartier, un fils du colonel Mouammar Kadhafi, Seif Al-Arab, et trois de ses petits-enfants avaient été tués fin avril dans des raids de l'Otan sur une villa du dirigeant libyen, selon le régime.

Le colonel Kadhafi, son fils Seif al-Islam et M. Senoussi, également le beau-frère du dirigeant libyen contesté, font l'objet d'un mandat d'arrêt de la CPI sur des accusations de crimes contre l'humanité commis en Libye depuis le début le 15 février du soulèvement contre le régime de Tripoli.

La capitale libyenne a été la cible jeudi et vendredi de bombardements violents de l'Otan.

Les raids ont visé notamment le secteur de la résidence de M. Kadhafi dans le centre de la capitale ainsi qu'un poste de la police judiciaire, sur la route de l'aéroport au sud de Tripoli, où des éclats d'obus ont endommagé des immeubles proches du poste, selon des habitants qui ont fait état d'un mort.

(©AFP / 19 août 2011 18h07)