Vallourec inaugure sa nouvelle usine de tubes pour le pétrole/gaz au Brésil


RIO DE JANEIRO - Vallourec, fabricant de tubes en acier sans soudure, a inauguré jeudi au Brésil sa nouvelle usine de tubes pour le pétrole et le gaz (VSB), son plus gros investissement depuis plus de trente ans, en présence de la présidente Dilma Rousseff.

C'est un investissement significatif, le plus gros pour Vallourec depuis plus 30 ans, après Valenciennes (France), a déclaré à l'AFP Philippe Crouzet, président du directoire du fabricant français.

Créée dans le cadre d'un accord de co-entreprise avec le japonais Sumitomo Metals, la nouvelle usine Vallourec & Sumitomo Tubos do Brasil (VSB) -située à Jeceaba (Minas Gerais, sud-est du Brésil)- est détenue à 56% par Vallourec et 44% par Sumitomo Metals et Sumitomo Corporation.

L'investissement total, autofinancé par Vallourec et son partenaire japonais, a été de deux milliards d'euros. Le président de Sumitomo Metals, Hiroshi Tomono, a également fait le déplacement pour l'inauguration.

Nous avons fait un vrai investissement, pas du court terme, qui crée de la richesse et de l'emploi au Brésil et c'est ce que la présidente Dilma Rousseff vient célébrer, a souligné M. Crouzet.

Les investisseurs ont raison d'avoir confiance dans le Brésil, a souligné Mme Rousseff dans un discours à l'issue dune visite de l'usine, soulignant les années de partenariat étroit du Brésil aussi bien avec la France qu'avec le Japon.

La nouvelle usine va être destinée à l'exportation alors que l'usine actuelle (de Belo Horizonte) pourra être plus pleinement dédiée a alimenter Petrobras, le géant pétrolier brésilien, a expliqué M. Crouzet à l'AFP.

La nouvelle usine se trouve à 150 km de celle de Belo Horizonte (capitale du Minas Gerais) et la mine qui nous approvisionne en minerai de fer est à mi-chemin entre Belo-Horizonte et Jeceaba. On sera mieux placés et compétitifs pour exporter vers l'Angola et le Nigeria, des pays très prometteurs, a estimé M. Crouzet.

Nous renforçons notre présence au Brésil et nous nous donnons une base d'exportation, a-t-il précisé rappelant que Vallourec était présent dans le Minas Gerais depuis 1952, par l'intermédiaire de sa filiale Vallourec & Manesmann du Brésil (VMB).

Vallourec travaille en partenariat avec son client Petrobras, avec qui il développe des solutions pour l'exploration et la production des champs offshore les plus difficiles.

Le Brésil a découvert au cours des deux dernières années de gigantesques réserves de brut et de gaz en eaux très profondes (jusqu'à 7.000 mètres) dans l'océan Atlantique, sous une épaisse couche de sel mais dont l'exploiation requiert de très gros investissements.

L'usine de Jeceaba s'étend sur 250 hectares et emploiera 1.500 personnes. Sa capacité de production s'élèvera à un million de tonnes d'acier et permettra au groupe d'augmenter sa production de plus de 10%.

En 2010, le Brésil a généré 23% du chiffre d'affaires consolidé de Vallourec.

VALLOUREC

PETROBRAS

SUMITOMO METAL INDUSTRIES

SUMITOMO CORPORATION

(©AFP / 01 septembre 2011 21h17)

News les plus lues