1000 élèves sèchent les cours à Berne pour dénoncer le nucléaire


Près d'un millier d'élèves ont fait l'école buissonnière mardi matin à Berne afin de prendre part à une manifestation contre le nucléaire. Ils ont défilé à travers la ville pendant deux heures et demie, bruyamment, mais de manière pacifique.

La manifestation les a conduits de la place de la gare jusqu'au siège des FMB - l'exploitant de la centrale de Mühleberg (BE) - en passant par la vieille ville et la fosse aux ours. De nombreux étudiants brandissaient des calicots portant des inscriptions telles que "Stop à l'atome" ou "Pour des énergies renouvelables", tout en scandant "Weg, weg, Mühleberg".

Craie en main, les élèves ont aussi griffoné des slogans anti-nucéaire à même le sol et sur les façades de bâtiments. Le cortège, pour lequel aucune autorisation n'a été demandée, a perturbé la circulation au centre-ville.

Appel lancé sur Facebook

Le mouvement a notamment été encouragé sur Facebook, par le biais d'une page intitulée "la jeunesse fait grève". Celle-ci soulignait l'importance pour les élèves de faire entendre leurs voix sur la question nucléaire. Plusieurs partis et organisations soutenaient aussi la manifestation, dont l'Entente verte de la ville de Berne ainsi que les Jeunes socialistes de la ville et du canton.

Par ailleurs, un "pique-nique de protestation" anti-nucléaire s'est tenu à midi devant le siège de la Direction cantonale des travaux publics, des transports et de l'énergie. La conseillère d'Etat Barbara Egger-Jenzer est sortie du bâtiment et a promis aux activistes de les recevoir pour une discussion.



(ats / 24.05.2011 16h50)

News les plus lues