Action mondiale des indignés: 300 personnes à Genève, 1000 à Zurich


L'appel mondial des "indignés", qui devait rassembler des manifestants à Rome, Berlin, Bruxelles ou New York, a été suivi avec plus ou moins de succès en Suisse. Zurich a attiré 1000 "indignés". Genève, Bâle et Berne ont également réuni quelques centaines de personnes.

Près de 300 personnes étaient présentes sur l'esplanade de la place des Nations à Genève. Elles se sont rassemblées pour protester, en majorité, contre le système bancaire.

A Zurich, environ 1000 personnes étaient rassemblées sur la Paradeplatz, selon les organisateurs. Elles protestaient contre le système financier et l'élite politique.

Sit-in à Bâle

L'ambiance était détendue. Beaucoup de manifestants étaient des jeunes, mais de nombreux adultes et des familles avec enfants étaient aussi de la partie. La manifestation zurichoise, non autorisée, a notamment été organisée par les jeunesses socialistes et les jeunes Verts.

A Bâle, une centaine de personnes se sont réunies pour protester devant le siège de la Banque des règlements internationaux (BRI). A Berne, les "indignés" étaient une cinquantaine sur la place de la gare. Ils ont défilé calmement à travers la vieille ville jusqu'au Palais fédéral

Rassemblement devant la BCE

Ailleurs en Europe, 800 manifestants se sont retrouvés dans la City, le coeur financier de Londres. En Allemagne, le mouvement a séduit un peu plus. Des milliers de protestataires sont descendus dans les rues, dont quelque 5000 devant la Banque centrale européenne (BCE) à Francfort.

A Rome, des groupes d'inconnus ont fracassé les vitres de banques et mis le feu à des voitures en plein centre de la capitale italienne. Aucun blessé n'a été signalé.

Sous le mot d'ordre "Unis pour un changement mondial", les "indignés" prévoyaient de manifester dans 951 villes de 82 pays, selon le site 15october.net, qui appelle "les peuples du monde entier à descendre dans les rues et sur les places".



(ats / 15.10.2011 16h51)