Bruxelles accorde des aides à la Grèce, au Portugal et à Chypre


Les ministres des Finances de la zone euro ont donné leur feu vert lundi soir à nouvelles tranches d'aide pour la Grèce, le Portugal et Chypre. Ils font en outre pression sur la Slovénie pour qu'elle corrige ses déséquilibres macroéconomiques, dans le secteur bancaire notamment.

Un montant de 7,5 milliards d'euros sera accordé en deux temps à la Grèce, dans le cadre du plan d'aide accordé au pays au printemps 2012. Une première tranche de 4,2 milliards d'euros (5,2 milliards de francs) sera débloquée "dans les jours qui viennent", a précisé l'Eurogroupe dans un communiqué.

La seconde tranche (3,3 milliards d'euros/4,1 milliards de francs), sera débloquée en juin. Cela à condition que la Grèce mette en place les réformes sur lesquelles elle s'est mise d'accord avec ses bailleurs de fonds, réunis au sein de la troïka (Union européenne, Banque centrale européenne et Fonds monétaire international).

Athènes doit notamment "prendre des mesures pour mieux collecter l'impôt et pour réformer son administration", a indiqué le président de l'Eurogroupe, Jeroen Dijsselbloem. "Nous sommes confiants dans le fait que la Grèce va prendre les mesures nécessaires", a-t-il ajouté.

Début avril, les bailleurs de fonds de la Grèce avaient approuvé le versement d'une tranche d'aide de 2,8 milliards euros, bloquée depuis mars. Cette décision avait été prise après l'adoption par le Parlement grec d'une loi controversée autorisant le renvoi de 15'000 fonctionnaires d'ici fin 2014 dans le cadre de la restructuration du secteur public réclamée par la troïka.

Aide au Portugal

Le Portugal a par ailleurs obtenu le feu vert pour le versement de 2,1 milliards d'euros (2,6 milliards de francs). Et Chypre a reçu une première tranche d'aide de 3 milliards d'euros (3,7 milliards de francs).



(ats / 14.05.2013 02h52)

News les plus lues