CH/Christian Levrat (PS) s'inquiète de tendances néolibérales en Suisse

Berne (awp/ats) - La Suisse subit "une évolution similaire à celle qu'a connue l'Angleterre sous Margaret Thatcher, mais plus silencieuse, plus sournoise", analyse le président du Parti socialiste (PS) Christian Levrat. Il s'est exprimé mardi à l'occasion de la Fête du travail.

"Ce que les néolibéraux anglais ont détruit par idéologie, la droite suisse risque de le faire par négligence", explique-t-il dans une vidéo postée sur le site Internet du PS. Christian Levrat condamne la droite helvétique qui a "érigé l'indépendance de la Banque nationale en dogme intangible".

Il dénonce "les libéraux qui préfèrent visiblement attirer les sièges administratifs de grandes sociétés étrangères à grands renforts de privilèges fiscaux plutôt que défendre le tissu industriel existant, les emplois actuels (...) Nous n'acceptons pas de transformer notre économie diversifiée en monoculture tertiaire."

A son avis, "la stagnation des salaires et la désindustrialisation rampante de notre pays" sont les stigmates de l'échec d'une droite "qui privilégie la finance par rapport à l'industrie". M. Levrat signale que les actionnaire et managers ont vu leurs revenus progresser "de 20% en dix ans" alors que les salaires des travailleurs ordinaires ont stagné "avec en moyenne une hausse de moins d'un demi-pourcent par année".

Le président du PS et conseiller national fribourgeois a rappelé que le 1er mai est l'occasion pour les travailleurs de se réunir pour défendre leur dignité et "une répartition plus juste des fruits de notre économie". Christian Levrat doit encore s'exprimer en fin d'après-midi à Yverdon-les-Bains (VD).

ats/rp



(AWP / 01.05.2012 10h10)