CH/Transport fluvial: le trafic s'est réduit l'an passé dans les ports bâlois

Bâle (awp/ats) - Les ports rhénans bâlois ont souffert l'an passé des conséquences du naufrage d'un chaland à la hauteur du rocher de la Lorelei et du bas niveau des eaux durant l'été. Quelque 5,68 millions de tonnes de marchandises ont été transbordées, 13% de moins qu'un an auparavant.

Les importations ont fléchi de 14,94% par rapport à 2010 à 4,71 millions de tonnes, alors que les exportations sont demeurées à un niveau correspondant à celui de l'année précédente à 0,96 million de tonnes, a annoncé mercredi la direction portuaire. Au total, ce sont exactement 5'677'988 tonnes de marchandises qui ont transité par les ports bâlois.

Le tassement illustre d'une part la fermeture de l'axe en Allemagne durant près de quatre semaines en janvier et février 2011, après qu'un chaland transportant de l'acide sulfurique du numéro un mondial de la chimie BASF avait chaviré le 13 janvier près du rocher de la Lorelei. Cet endroit représente le passage le plus étroit sur le Rhin entre la Suisse et la Mer du Nord.

D'autre part, la longue période de basses eaux durant le 2e semestre a aussi conduit à une baisse des volumes transportés, les navires ne pouvant être chargés qu'au tiers de leurs capacités pour ne pas toucher le fond du fleuve. Le reflux reflète également la fermeture d'une fabrique de papier en Suisse ainsi que la relocalisation de production de bière sans alcool de Rheinfelden à Strasbourg.

ats/rp



(AWP / 25.01.2012 16h01)