CORR/Italie: l'Istat plus pessimiste que le gouvernement sur le PIB en 2012

(Merci bien lire dans le deuxième paragraphe que les exportations devraient progresser de 1,2% et non de 1,8% comme écrit par erreur)

Milan (awp/afp) - L'institut italien de statistiques Istat a annoncé mardi tabler sur une contraction du produit intérieur brut (PIB) de 1,5% cette année en Italie, dont l'économie a été plombée par l'austérité, alors que le gouvernement de Mario Monti mise sur un recul de 1,2%.

Selon l'Istat, ce recul marqué du PIB sera dû à une "contraction de la demande intérieure" de l'ordre de 3,3%, qui ne sera "pas pleinement compensée" par les exportations qui devraient progresser de 1,2%, et aux "effets des plans d'assainissement budgétaire".

Bruxelles, l'OCDE et le FMI sont également plus pessimistes que le gouvernement Monti et prévoient respectivement une contraction de 1,4%, de 1,7% et de 1,9% du PIB italien cette année.

L'Italie, entrée officiellement en récession fin 2011 avec deux trimestres consécutifs de repli du PIB, s'y est enfoncée au premier trimestre 2012 avec une nouvelle contraction de son activité économique de 0,8%, sous le poids des plans d'austérité adoptés à la chaÎne depuis 2010 pour rassurer les marchés.

L'Istat prévoit une nouvelle contraction du PIB au deuxième trimestre avant une "inversion de tendance" au deuxième semestre avec des taux de croissance "modérément positifs".

L'an prochain, l'institut de statistiques prévoit une légère croissance de 0,5% grâce au "renforcement de la demande mondiale et à une faible reprise des investissements des entreprises", une prévision qui est en revanche similaire à celle du gouvernement Monti.

rp



(AWP / 22.05.2012 13h15)