Chili: Pinera demande un dialogue constructif avec les étudiants


La Confédération des étudiants du Chili a annoncé dimanche qu'elle rencontrera mardi le président Sebastian Pinera pour discuter du conflit sur l'éducation qui dure depuis trois mois. Le chef de l'Etat réclame de son côté un dialogue "constructif qui vise des solutions".

"Apparemment le président a l'intention de répondre à la lettre que nous lui avons envoyée avec 12 points que nous considérons comme fondamentaux et dont il faudra discuter. Nous espérons qu'il n'y aura pas que des paroles et qu'on cherchera à mettre quelque chose de nouveau sur la table", a déclaré Giorgio Jackson, leader de la contestation étudiante.

Les étudiants qui réclament une augmentation du budget et une meilleure qualité de l'enseignement public, ont accepté l'invitation de M. Pinera qui avait appelé vendredi à un dialogue "immédiat", après trois mois de manifestations et deux jours de grève nationale à l'initiative du plus grand syndicat du pays.

Maintenir la pression

"Le moment est venu de trouver des solutions, c'est pour cela que j'ai demandé un dialogue avec le gouvernement, le président, le Congrès, mais ce doit être un dialogue où il faudra mettre de la bonne volonté, constructif, qui vise des solutions", a déclaré dimanche M. Pinera qui avait jusqu'ici laissé le soin à ses ministres de dialoguer avec les représentants des protestataires.

Les organisations d'étudiants ont assuré qu'elles maintiendraient la pression et demandé au gouvernement de suspendre les projets de loi qu'il présente comme une solution du conflit, alors que les étudiants jugent ces mesures insuffisantes. Ils réclament un changement plus radical du système inégalitaire de l'éducation, hérité de la dictature d'Augusto Pinochet (1973-1990).



(ats / 29.08.2011 07h26)