Chine/Scandale autour d'un lait en poudre importé de Suisse et trafiqué en Chine

(synthèse avec notamment avec la réaction de Hero)

Pékin (awp/ats/afp) - Un haut responsable d'une société chinoise partenaire du groupe alimentaire argovien Hero a été arrêté sous l'accusation d'avoir altéré du lait en poudre pour bébés, ont annoncé des responsables jeudi. L'entreprise, Xile Lier, aurait mélangé du lait en poudre importé avec du lait périmé.

Les autorités de Suzhou, dans l'est de la Chine, où se trouve le siège de Xile Lier, ont déclaré que celle-ci avait commis de multiples infractions et que près de 25 tonnes de lait en poudre avaient été saisies. L'annonce a été faite après que la chaÎne de télévision nationale chinoise CCTV a révélé l'affaire.

La société aurait mélangé du lait en poudre Hero de la gamme Nutradefense, fabriqué aux Pays-Bas, avec du lait périmé. Elle aurait par ailleurs changé la date de péremption sur les boÎtes et fait passer du lait pour des enfants plus âgés pour du lait destiné à des nourrissons, qui est plus onéreux.

Les autorités de la ville de Suzhou ont déclaré que la production de lait en poudre de Xile Lier était à l'arrêt depuis novembre. Mais ses emballages n'ont pas été retirés des rayons des magasins en Chine. La Commission administrative de la zone industrielle de Suzhou a indiqué pour sa part que le responsable incriminé avait été arrêté en janvier, ajoutant que "l'enquête était encore en cours à l'heure actuelle".

HERO RASSURE

Dans une prise de position, Hero regrette cette affaire concernant l'un de ses distributeurs. Le groupe alimentaire basé à Lenzburg (AG) indique avoir "toujours oeuvré pour maintenir les meilleurs standards de qualité et de sécurité". L'entreprise aux 4000 collaborateurs précise ne pas avoir constaté de problèmes sanitaires au niveau de ses produits vendus en Chine.

Fondée en 1886, la société focalise ses activités sur les aliments pour enfants et les fruits. Sa gamme pour bébés Nutradefense est commercialisée en Chine depuis l'an dernier seulement.

Dans l'empire du Milieu, ce scandale alimentaire n'est de loin pas le premier. Mais la question du lait pour bébés est particulièrement sensible depuis l'affaire en 2008 de la mélamine. Cette substance utilisée à la place de protéines dans le lait avait provoqué la mort d'au moins six enfants en bas âge et des maladies chroniques chez 300'000 autres.

Depuis le scandale de la mélamine, la demande pour le lait en poudre pour bébés importé a explosé en Chine, provoquant même une pénurie. Hong Kong a ainsi dû limiter la quantité de boÎtes que les voyageurs sont autorisés à sortir du territoire.

rp



(AWP / 28.03.2013 17h20)