DETTE/L'Espagne devrait avoir besoin d'une aide internationale en 2012 (Citi)

Madrid (awp/afp) - L'Espagne aura "probablement" besoin cette année d'un programme d'aide internationale, de type Troïka (UE, BCE et FMI) comme ceux dont ont bénéficié la Grèce et le Portugal, a estimé mercredi le chef économiste de la banque Citi, Willem Buiter, dans un rapport.

"L'Espagne devra probablement entrer dans un programme de type Troïka cette année, comme condition pour obtenir plus de soutien de la BCE à la dette souveraine espagnole et/ou aux banques espagnoles", a-t-il estimé, se montrant très pessimiste sur les perspectives économiques du pays.

Ainsi, alors que le gouvernement table sur un recul du PIB de 1,7% en 2012, Citi table plutôt sur -2,7%.

"Il est peu probable que le déficit promis à 5,3% du PIB en 2012 et 3% en 2013 soit atteint", a jugé M. Buiter, à deux jours de la présentation du budget 2012, qui doit inclure de lourdes coupes budgétaires pour justement réduire le déficit.

"Une restructuration de la dette (espagnole) peut être évitée mais demanderait des mesures radicales au niveau budgétaire et structurel", écrit aussi Citi, qui estime que "le nouveau gouvernement a été actif dans le domaine des réformes structurelles mais a raté l'opportunité de s'attaquer à l'austérité budgétaire dans ses cent premiers jours de fonctions".

Les inquiétudes sont montées ces derniers jours vis-à-vis de l'Espagne, dont la santé financière sera à l'ordre du jour de la réunion vendredi à Copenhague des ministres des Finances de la zone euro.

Le gouvernement, qui doit réduire le déficit de plus de 3 points en un an, a déjà dévoilé des coupes budgétaires de 8,9 milliards d'euros et des hausses d'impôts pour 6,3 milliards.

Mais le chemin est encore long: différents économistes évaluent autour de 50 milliards d'euros le montant des coupes et/ou rentrées nécessaires sur l'année pour atteindre l'objectif.

jq



(AWP / 28.03.2012 14h45)

News les plus lues