DEVISE/L'euro est "trop fort" (vice-président de la Commission européenne)

Hanoi (awp/afp) - Le vice-président de la Commission européenne Antonio Tajani a jugé mercredi l'euro surévalué et appelé la Banque centrale européenne (BCE) à aider les entreprises exportatrices en affaiblissant la monnaie unique.

"A l'heure actuelle, pour nos exportations, l'euro est trop fort", a-t-il déclaré à Hanoi (Vietnam) avant d'appeler la BCE à suivre l'exemple de la Réserve fédérale américaine dans sa manière de gérer l'évolution du dollar.

M. Tajani a précisé que c'était son opinion personnelle et qu'il ne s'exprimait pas au nom de la Commission européenne.

Il a également appelé la BCE à soutenir la production dans la zone euro, où le niveau élevé de la monnaie unique handicape les exportations et menace la très fragile reprise économique.

"Si vous voulez faire de l'euro un outil pour notre économie, il est important d'avoir, dans le courant de l'année prochaine, une BCE qui travaille non seulement en faveur de la stabilité, mais également en faveur de la croissance", a-t-il indiqué.

M. Tajani était au Vietnam à la tête d'une mission de l'UE pour aider les entreprises européennes à s'implanter dans les pays de l'Asean (Association des nations d'Asie du sud-est), notamment dans les secteurs du tourisme, de l'agroalimentaire et de l'industrie, a précisé l'Union européenne dans un communiqué.

Il était accompagné par 47 représentants d'entreprises et associations liées à l'industrie européenne et devait rencontrer mercredi le Premier ministre vietnamien Nguyen Tan Dung.

Les membres du comité de politique monétaire de la BCE ont pris de court les marchés la semaine dernière en abaissant son principal taux directeur à 0,25%, contre 0,5% précédemment.

En octobre, le taux d'inflation dans la zone euro est descendu à 0,7%, son plus bas niveau en quatre ans, laissant craindre une spirale déflationniste, soit une chute des prix, des salaires et de la production.

Le directeur de la BCE Mario Draghi a pourtant assuré que le niveau élevé de l'euro n'était pas une des raisons de la baisse du taux de la BCE.

afp/rp



(AWP / 13.11.2013 13h00)