Erythréen sprayé: deux policiers lausannois condamnés à Yverdon


Le Tribunal du Nord vaudois a condamné vendredi à 10 et 20 jours-amende avec sursis les deux policiers lausannois accusés d'avoir abandonné un jeune Erythréen près des bois de Sauvabelin et de lui avoir administré un coup de spray au poivre. Il les a reconnus coupables d'abus d'autorité et de lésions corporelles simples.

Le Ministère public avait d'abord requis 20 jours-amende avec sursis à l'encontre des deux policiers lausannois accusés d'abus d'autorité et de lésions corporelles. Il a estimé "entièrement établi" que les deux agents ont abandonné le jeune homme près des bois de Sauvabelin et lui ont administré une dose de spray au poivre.

Eric Cottier, le procureur général du canton de Vaud, avait pour sa part requis une peine pécuniaire avec sursis, relativisant une affaire jugée pour la troisième fois et qui remonte à la nuit du Nouvel An 2006.

A ses yeux, la culpabilité des agents était "légère". "Ces actes ont été commis sur une tête à claques, un enquiquineur qui a tout fait pour agacer et provoquer la police", a-t-il déclaré.

"Les faits sont pénalement répréhensibles, mais je comprends qu'on ait pu péter les plombs", a-t-il ajouté devant le Tribunal du Nord vaudois, à Yverdon-les-Bains.



(ats / 20.07.2012 17h26)