Espagne: la banque centrale craint toujours un dérapage budgétaire en 2012

Madrid (awp/afp) - La Banque d'Espagne a encore mis en garde mercredi le gouvernement sur le risque d'un nouveau dérapage budgétaire en 2012, étant donné le contexte "très défavorable" auquel fait face le pays, qui avait déjà largement dépassé l'objectif fixé en 2011.

"La réduction du déficit public, cette année, se produit dans des circonstances économiques et financières très défavorables", a souligné le gouverneur de la banque centrale, Luis Maria Linde, lors d'un discours prononcé au Sénat, où est débattu le projet de budget 2013.

Engagé dans une course à la réduction du déficit, le gouvernement conservateur espagnol a adopté un vaste plan de rigueur, incluant 150 milliards d'euros d'économies et de hausses d'impôts entre 2012 et 2014.

Mais "malgré cela, l'information disponible actuellement ne permet toujours pas d'écarter la possibilité d'un dérapage" budgétaire, a estimé M. Linde, qui avait déjà fait une mise en garde similaire le mois dernier.

Le pays, quatrième économie de la zone euro, avait enregistré un déficit de 9,4% du PIB en 2011, bien supérieur aux 6% promis, et s'est engagé à le réduire à 6,3% cette année.

"L'atteinte de cet objectif dépendra des nombreuses mesures fiscales ayant leur effet au dernier trimestre de l'année, si elles donnent les résultats attendus et si cela permet de compenser la hausse des dépenses en intérêts de la dette publique, en prestations chômage et en pensions de retraite", a expliqué le gouverneur de la Banque d'Espagne.

Il se veut toutefois optimiste: "étant donné l'importance d'atteindre l'objectif de déficit cette année, il faut prévoir que les possibles dérapages dans certains domaines puissent être compensés par des coupes dans d'autres secteurs".

L'Espagne, qui peine à se relever depuis l'éclatement de sa bulle immobilière en 2008, a renoué avec la récession fin 2011 et devrait y rester jusqu'en 2013, de l'aveu même du gouvernement, sous pression des marchés ces derniers mois pour demander une aide financière à l'Europe.

mm



(AWP / 21.11.2012 11h30)