Italie: nouveau record de la dette publique en janvier à 1935 mrd EUR

Milan (awp/afp) - La dette publique italienne a atteint un nouveau record en janvier à 1.935,8 milliards d'euros en raison de facteurs saisonniers, de la hausse des taux d'intérêt et du versement de la participation italienne au fonds européen de secours, a annoncé jeudi la Banque d'Italie.

La dette a progressé de 37,9 milliards d'euros par rapport à décembre.

Cette progression s'explique "principalement" en raison de l'augmentation des "disponibilités du Trésor auprès de la Banque d'Italie" à 32,6 milliards d'euros, une hausse qui "intervient régulièrement en cette période de l'année", a expliqué la banque centrale.

La hausse du déficit public en janvier à 4 milliards contre 1,5 milliard un an plus tôt --sous l'effet de la hausse des taux d'intérêt qui ont fait augmenter le service de la dette et du versement de la participation au FESF, le fonds de secours européen-- a également pesé.

L'Italie, dont la dette représentait 120,1% de son PIB fin 2011, a été prise pour cible à la fin de l'année dernière par les marchés qui craignaient qu'elle ne soit emportée à son tour par la crise de la dette.

Face à cette situation, le chef du gouvernement Mario Monti a fait adopter en décembre un nouveau plan de rigueur qui doit permettre d'atteindre l'équilibre budgétaire en 2013 et qui a redonné confiance aux investisseurs.

Depuis le début de l'année, le pays bénéficie d'une très forte détente de ses taux d'emprunt qui évoluent pour les titres de référence à dix ans sous la barre des 5%, contre 7% fin 2011, un niveau jugé insoutenable sur la durée.

rp



(AWP / 15.03.2012 13h16)