L'ancien président allemand Christian Wulff inculpé pour corruption


L'ancien président allemand Christian Wulff a été inculpé pour corruption, a annoncé vendredi le parquet de Hanovre. Si la procédure continue comme prévu, un ancien chef de l'Etat allemand devra se présenter pour la première fois devant un tribunal.

M. Wulff a été contraint à la démission en février 2012. Il est soupçonné de s'être fait payer avec son épouse un séjour dans un hôtel par un producteur de cinéma. Cette personne, Davod Groenwold, est lui-aussi inculpé, en contrepartie de son soutien à un projet de film, a précisé le parquet.

Au lendemain de la demande d'une levée de son immunité par le parquet de Hanovre, le 16 février 2012, M. Wulff avait annoncé sa démission. Il a présidé l'Allemagne entre 2010 à 2012.

Dès décembre 2011, il avait été la cible des critiques des médias et de l'opposition qui l'accusaient notamment d'avoir profité de sa position à la tête de la Basse-Saxe qu'il dirigeait de 2003 à 2010 pour obtenir des avantages financiers, puis d'avoir tenté d'étouffer ces affaires.

La présidence de la République fédérale d'Allemagne est une fonction essentiellement honorifique. Elle a un statut d'autorité morale. Le président actuel est l'ancien pasteur est-allemand Joachim Gauck.



(ats / 12.04.2013 13h10)