Les Américains de plus en plus accros aux antidépresseurs


Les Américains, dès l'âge de 12 ans, sont de plus en plus accros aux antidépresseurs et en consomment aujourd'hui cinq fois plus qu'il y a 20 ans. C'est ce que révèle une étude des autorités sanitaires américaines publiée mercredi.

Les antidépresseurs constituent la troisième classe de médicaments la plus prescrite à tous les âges et même la première chez les Américains de 18 à 44 ans, précisent les auteurs du rapport publié par les Centres fédéraux de contrôle et de prévention des maladies (CDC).

Un tiers environ des Américains âgés de 12 ans et plus et ayant des "symptômes dépressifs graves" sont traités avec des antidépresseurs, indiquent-ils.

Cette donnée suggère que les deux tiers des Américains souffrant de dépression grave ne sont pas traités avec des antidépresseurs, soulignent-ils, relevant aussi que plus de 8% de ceux qui prennent ces médicaments n'ont pas de symptôme dépressif.

Ce dernier groupe "pourrait comprendre des sujets prenant des antidépresseurs pour d'autres raisons ou dont les symptômes dépressifs ont disparu", notent les chercheurs qui s'appuient sur des statistiques allant de 2005 à 2008 comparées à des données issues de la période 1988-1994.

Les chercheurs ont également constaté que les femmes sont deux fois et demi plus nombreuses que les hommes à prendre des antidépresseurs. Ainsi, 23% des Américaines de 40 à 59 ans prennent ces médicaments, la plus forte proportion de tous les groupes.



(ats / 19.10.2011 23h52)