Les Suisses sont les champions du monde de l'épargne


Les Suisses sont les plus grands épargnants de la planète, avec 250'000 francs par tête l'an dernier. Les actifs financiers bruts mondiaux ont eux atteint le niveau record de 95'300 milliards d'euros (115'000 milliards de francs), portés par la reprise économique.

Pays le plus riche du monde, selon les experts d'Allianz dans leur rapport sur la richesse mondiale, la Suisse devance nettement les Etats-Unis, le Japon, le Danemark et les Pays-Bas. Sa position profite notamment de l'appréciation du franc et traduit l'importance de la couverture en capital du système de retraite.

Reste que sur une plus longue période, soit dix ans, la Suisse n'est pas le pays qui affiche la plus forte croissance, avec son taux moyen de 1,4% par an. Elle est devancée par l'ensemble des Etats de l'Europe de l'Ouest (à l'exception de la Belgique) où les actifs financiers bruts ont progressé de 3,1% par an.

Dans le détail, il ressort que les Suisses privilégient les placements réputés conservateurs, en particulier l'épargne bancaire, malgré le niveau historiquement bas des taux d'intérêt. Celle-ci constituait l'an dernier près de 28% de leur actif monétaire total, contre 25% en 2007.

Retour à la normale après la crise de 2008-2009

A l'échelle de la planète, cette somme astronomique de 95'300 milliards d'euros consacre le retour à la normale après la crise financière de 2008-2009. Le précédent record remonte à 2007, a indiqué l'assureur allemand Allianz. En 2010, les actifs financiers bruts mondiaux ont augmenté de 6,2% sur un an.

Si les écarts de richesse demeurent majeurs à l'échelle du monde, l'étude constate cependant l'essor des économies émergentes d'Asie, d'Amérique latine et d'Europe de l'Est. Ces pays ont connu un taux de croissance à deux chiffres depuis 2000 de leurs actifs financiers bruts et ce, malgré le passage de la crise financière.



(ats / 14.09.2011 16h02)