MÉTAUX PRÉCIEUX/Or: l'espoir d'une sortie de crise aux USA fait chuter le cours

Londres (awp/afp) - L'or est tombé mardi à son plus bas niveau depuis trois mois, à 1253,77 dollars l'once, pénalisé par les espoirs d'une résolution de la crise sur le budget et la dette aux États-Unis.

Le cours de l'or au comptant est tombé mardi à ce niveau vers 09H30 GMT (11H30 heure de Paris), un plus bas depuis le 10 juillet dernier.

Le métal jaune avait déjà chuté vendredi à un plus bas en trois mois (à 1.260,60 dollars l'once), également à cause d'une perspective de sortie de crise aux États-Unis.

"Le fait que l'or n'a pas réussi à réagir positivement à la bagarre budgétaire américaine ne l'empêche pas de réagir négativement à tout signe de compromis", se sont étonnés les analystes de Macquarie.

Vu comme une valeur refuge, l'or est habituellement privilégié par les investisseurs dans des moments d'incertitudes économiques.

Pourtant, le cours du métal jaune n'a en effet pas significativement augmenté depuis la paralysie de l'État fédéral américain le 1er octobre, et à l'approche de la date à partir de laquelle les États-Unis seraient susceptibles de faire défaut sur leur dette (17 octobre).

Cette absence de réaction positive est due au fait que les "opérateurs de marché pensent qu'il est extrêmement improbable que les États-Unis fassent défaut sur leur dette", ont expliqué les analystes de Commerzbank.

"Si contrairement à toutes les attentes, les États-Unis devaient faire défaut, cela fera probablement bondir le prix de l'or, tandis qu'un accord conduira sans aucun doute à un plus fort mouvement de vente" du métal jaune, ont prévenu les économistes de la banque allemande.

Les élus américains ont affirmé lundi qu'un compromis était à portée de main et pourrait être dévoilé mardi.

Ce compromis inclurait, selon plusieurs médias américains, une mesure permettant au Trésor de continuer à emprunter jusqu'au 7 février, et à l'État fédéral -- paralysé depuis le 1er octobre en raison du conflit budgétaire -- de rouvrir entièrement jusqu'au 15 janvier.

afp/jq



(AWP / 15.10.2013 13h17)