Merck Serono: le personnel genevois s'est mis en grève

Genève (awp/ats) - Le personnel de Merck Serono s'est mis en grève, mercredi à Genève, après la réponse décevante donnée la veille par la direction à ses revendications. Plus d'une centaine d'employés occupaient pacifiquement le parvis, devant l'entreprise.

Des employés ont également dormi dans des tentes devant le bâtiment, pour manifester symboliquement leur colère, a indiqué le syndicat Unia. "On n'empêche pas les gens d'entrer, on essaie de les convaincre", a affirmé à l'ats le secrétaire régional d'Unia Alessandro Pelizzari.

La direction du groupe pharmaceutique allemand a fait savoir qu'elle ne veut pas de perturbations à l'intérieur du site, mais a reconnu le droit légal des employés de faire grève. La sécurité a été renforcée autour du bâtiment par le moyen d'une société privée.

Le bâtiment était pratiquement vide, comme lors de la première journée de grève organisée mardi de la semaine dernière. Une nouvelle assemblée du personnel est prévue dans l'après-midi pour décider de reconduire ou non la grève pour jeudi.

Mardi, la direction de Merck Serono n'est pas entrée en matière sur les propositions alternatives présentées par le personnel et a confirmé le licenciement de 500 personnes et le transfert de 750 autres employés. Des entretiens individuels auront lieu d'ici à la fin juillet.

ats/rp



(AWP / 20.06.2012 10h45)